Défense de la langue française   
Les livres que nous aimons

DLF, no 198

D'où ça vient ?,
de Sylvie Brunet, (Mots et Cie, 2000, 123 p., 59 F)
Cet inventaire déroule un long discours quotidien, voire prosaïque, en le jalonnant d'analyses étymologiques et historiques après tel ou tel mot. Les éclaircissements apportés gagnent ainsi en dynamisme. Utile pour initier de jeunes lecteurs à la vie de la langue.
Un mot peut en cacher un autre,
de Noëlle Audejean (Mots et Cie, 1999, 119 p., 59 F)
L'ouvrage se présente sous la forme d'un lexique de noms peu courants, qui propose plusieurs définitions possibles ou vraisemblables, mais qui renvoient à des sens nettement différents. Il revient au lecteur d'y retrouver la véritable signification. Divertissant.
Nouilles ou pâtes ?,
de Jean-Loup Chiflet, (Mots et Cie, 1999, 112 p., 59 F)
L'auteur examine au cas par cas ces paires de mots ou d'expressions dont l'usage a fait des synonymes : de quoi démêler ses connaissances. Original.
Le petit livre du français sans fautes,
de Jacques CAPELOVICI (Presses du Châtelet, 2000, 80 p., 25 F)
Jacques Capelovici, que l'on retrouve régulièrement à la rubrique « Le bon français » du Figaro, a réuni ici (par ordre alphabétique) cent cinquante-trois erreurs, parmi les plus fréquentes, rencontrées à l'oral ou à l'écrit. À offrir !
Glossaire médico-pharmaceutique anglais-français, sous la direction de François Clostre, président de la commission du langage de l'Académie nationale de Pharmacie.
(Pharmathèmes Édition-Communication Santé, 2000, 92 p., 85 F)
Outre le fait que le Pr Pierre Delaveau et M. Élie Bzoura, tous deux membres du comité d'honneur de DLF, aient participé à sa rédaction, cet ouvrage mérite notre attention, car il est aussi utile qu'instructif. Si la plupart des termes (près de 1 200) qui y figurent s'adressent aux spécialistes - biologistes, chimistes, biophysiciens et, bien sûr, pharmaciens -, on y trouve aussi l'étymologie et les différentes traductions de mots rencontrés couramment.
Dictionnaire de l'académie française, t. II : Éocène-Mappemonde
(Fayard-Imprimerie Nationale Éditions, 2000, 830 p., 450 F )
Comme nous le savons tous, il ne s'agit pas « d'imposer à la langue un rigide carcan, mais de définir et de fixer l'usage ». On y trouvera donc les acceptions nouvelles de mots anciens, de nombreux néologismes, des mots étrangers à franciser ou non.
Le dictionnaire de l'Académie française, la série complète des huit éditions, sur cédérom pour PC (pour Mac, en préparation)
(Éditions Redon, 1, rue Maroux, 26740 Marsanne, 690 F ; pour DLF : 540 F)
De 1694 à 1932, l'Académie a publié huit éditions de son Dictionnaire, regroupées ici sur cédérom. Il est possible de suivre l'évolution morphologique de chaque mot, de comparer sur un même écran plusieurs éditions...
À noter : les éditions Redon accordent aux membres de DLF une remise de 15 % sur tous leurs dictionnaires et encyclopédies.
Merveilles et secrets de la langue française, sous la direction de Claude Gagnière (Sélection du Reader's Digest, 2000, 496 p., 290 F).
Langues : une guerre à mort, dirigé par Guy Gauthier (Éditions Corlet-Panoramiques, no 48, 4e trimestre 2000, 216 p., 90 F).
Histoire du vocabulaire fiscal, de Laure Agron (LGDJ, 2000, 520 p., 290 F).
Le français de Madagascar, contribution à un inventaire des particularités lexicales, de Claudine Bavoux (AUPELF UREF - Éditions Duculot, 2000, 216 p., 160 F).
Le français au Maroc, lexique et contacts de langues, de Fouzia Benzakour, Driss Gaadi et Ambroise Queffélec (AUPELF UREF - Éditions Duculot, 2000, 360 p., 210 F).
Halte à la mort des langues, de Claude Hagège (Éditions Odile Jacob, 2000, 402 p. 140 F).
Lettre ouverte aux Français qui se croient le nombril du monde,
de Denise Bombardier (Albin Michel, 2000, 138 p. 79 F).
Nos adhérents publient
  • Après sa biographie de Pierre Corneille (Flammarion, « Grandes Biographies », 1997, 604 p., 159 F), André Le Gall, énarque et auteur dramatique, vient de publier, pour tous ceux qui veulent découvrir ce mathématicien, physicien et écrivain, Pascal (Flammarion, « Grandes Biographies », 516 p., 149 F). Nous en reparlerons.
  • Journal d'Occupation à Paris, 21 juin 1940 - 9 août 1944, de Liliane Schroeder, (Éditions F.-X. de Guibert, 2000, 288 p., 150 F), est la chronique, vécue au jour le jour, d'une période où rien n'était simple ni gai, « ni uniquement dramatique »...
  • Jean-Paul Buffelan-Lanore nous a adressé son dictionnaire : Le langage de l'admi-nistration et du cyberdroit (Éditions de l'IRIJ, 1998, 214 p., 140 F). Utile pour tous !
  • Nous le savions grammairien grâce à son Dictionnaire de grammaire et des difficultés grammaticales (Armand Colin, 1998), nous le découvrons critique littéraire : Michel Pougeoise vient de faire paraître La Peau de chagrin, d'Honoré de Balzac (Bréal, « connaissance d'une œuvre », 128 p., 30 F).
  • Le Dévorant - Le Clec (no 183), revue du Cercle littéraire Étienne-Cattin (association des écrivains cheminots) annonce un nouveau tirage des « conseils langagiers » (plus de mille articles) rédigés par les cheminots spécialistes de la langue française.
    À commander (30 F, franco de port) au CLEC (AEC) : 7, rue Château-Landon, 75010 Paris.
  • Pour les curieux : Le Journal de la vieille France, est un bimestriel rempli d'informations originales et variées, qui cite souvent DLF à la rubrique « Dans les gazettes ».
  • Francophonie vivante. Nous avions déjà signalé (DLF, no 191) cette excellente revue trimestrielle de la Fondation Charles-Plisnier, qui renferme de nombreux articles sur la langue française, notamment du grammairien Albert Doppagne.
    Fondation Charles-Plisnier, 15, place Van Meenen, 1060 Bruxelles (Belgique).
  • Dans le dernier Art et Poésie de Touraine (no 162), la biographie de Saint-Exupéry, par Lucette Moreau, est suivie d'un poème de Jacqueline Delpy, dédié à l'écrivain.

Retour haut de page Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •