Défense de la langue française   

Éditorial N° 204

par : Jean DUTOURD de 1 'Académie française

Les félicitations du Président

LE PRIX RICHELIEU Á BERNARD LE SAUX
Quand on considère la carrière de Bernard Le Saux, on s'aperçoit que tout le menait ves notre prix Richelieu. Il a débuté dans la vie en étant reçu à l'examen le plus difficile et le plus sérieux du cycle des études en France, à savoir le certificat d'études auquel peu de bacheliers et peut-être de licenciés d'aujourd'hui seraient capables de faire face.

En second lieu, je n'ai vu nulle part dans ses biographies qu'il ait suivi les cours de l'École des journalistes, qui est au journalisme à peu près ce que l'ENA est à la vie réelle. Au contraire, il a commencé comme les grands hommes de la profession en étant grouillot, et pas même à la rubrique sportive mais au Crédit lyonnais. Après quoi, on le retrouve rond-de-cuir, mais rond-de-cuir piaffant, si j'ose dire, puisqu'il parvient à placer sa copie à quelques quotidiens et hebdomadaires qui, tels que je les connais, ne devaient pas la lui payer bien cher.

Et puis les années passent, et le voilà ce qu'il était prévisible qu'il deviendrait : rédacteur en chef et enfin, le sommet de la presse écrite : chroniqueur.

J'ai lu un certain nombre de ses chroniques. Elles sont écrites, évidemment, en très bon français. Quand on a le certificat d'études, on ne fait pas de fautes d'orthographe ou de fautes de grammaire, et l'on n'utilise pas le charabia américano-publicitaire. Bernard Le Saux possède même quelque chose de mieux que tout cela : une allégresse, une bonne humeur dans le style qui montrent qu'on peut être à la fois journaliste et, d'une façon subtile, écrivain ou romancier de l'actualité.

Cher Bernard Le Saux, en vertu des pouvoirs qui me sont conférés et au nom de l'association Défense de la langue française, je vous fais titulaire du prix Richelieu qui ne comporte ni ruban, ni rosette,ni cravate, ni plaque, mais qui est la plus haute distinction spirituelle que nous puissions vous offrir.
Jean DUTOURD de 1 'Académie française
Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •