Défense de la langue française   
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris • 01 42 65 08 87 • dlf.paris@club-internet.fr •
Nous dénonçons avec suffisamment de vigueur les sociétés
qui nous abreuvent de slogans en anglais pour ne pas ménager
nos félicitations à celles qui utilisent correctement le français.
N° 265 (3e trimestre 2017)
  • L’agence Business France est un établissement public à caractère industriel et commercial. Il assure donc une mission de service public pour la nation française. Il porte fièrement sur son papier à lettre la mention « Industrial and Commercial services government agency », sans traduction en français ! Au mois de juin 2017, il a créé un site intitulé « www.makeourplanetgreatagain.fr », uniquement rédigé en anglais. Nous avons interpellé son directeur, M. Frédéric Kaplan, en condamnant le choix exclusif de l’anglais, ce qui constitue une infraction évidente à la loi. Il nous a été répondu qu’une traduction en français serait bientôt mise en ligne. Ce n’est pas encore fait à l’heure où nous écrivons. Ce sera d’ailleurs une réponse insuffisante au regard de la loi puisqu’il devrait y avoir également une traduction dans une autre langue étrangère. Ainsi, la loi et la langue française sont bafouées par ceux-là mêmes qui devraient en être les plus zélés serviteurs.

  • Une autre trahison nous vient de Brest, siège du glorieux Arsenal. Les chantiers, créés en 1631 par Richelieu, portaient encore récemment le nom de Direction des constructions et armes navales, systèmes et services (DCNS). L’État français détient 63 % du capital. Pour des raisons compréhensibles de notoriété, la direction a voulu trouver un nom plus facilement mémorisable En toute logique, ils ont donc choisi un nom sentant bon... l’anglomanie : « Naval Group » ! Sans doute Groupe naval n’aurait-il pas été compris par les anglophones ou aurait fait trop franchouillard. On peut encore s’étonner que l’État français, majoritaire dans la société, n’ait pas réagi à ce nouvel affront fait à notre langue et notre identité. Qu’en penserait le Cardinal ?

  • Beaucoup de régions rivalisent de zèle pour se doter d’un slogan angloïde. Cela doit, pensent-elles, charmer la clientèle internationale. C’est du dernier chic et y manquer serait une grave faute de goût. Malheureusement, les cerveaux de nos publicitaires semblent bien limités pour une tâche aussi noble. Le résultat de leurs cogitations douloureuses est souvent lamentable. Ainsi, le beau département de l’Isère devra désormais assumer le slogan « Alpes is (h)ere ». C’est digne de la cour de récréation d’un collège où les jeunes élèves s’amusent des rencontres entre le français et l’anglais. Jeux de mots faciles, rigolades assurées. Comme ces publicitaires ignorants, ils négligent l’accord du verbe anglais avec le sujet au pluriel. Qu’importe, si cela fait rire. Mais au lieu d’en rire, ne faudrait-il pas en pleurer ?

Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •