Défense de la langue française  

Les délégations en 2015

En complément des actions conduites par le siège de Défense de la langue française, les délégations ont encore été très actives en 2015.
Sous l’impulsion de M. Achour Boufetta qui en est le correspondant, la représentation créée en 2014 en Algérie a poursuivi son combat en vue de la réouverture de l’Institut français de Tizi-Ouzou. Des actions de communication ont également été menées sur les réseaux sociaux ainsi que par la distribution de documents.

Sous la présidence de M. Frédéric Fossaert, la délégation de l’Allier a participé à diverses manifestations étalées tout au long de l’année, à savoir : au « Printemps des poètes » à l’Opéra Bouffe à Vichy, à « La Grande Lessive » au parc des Sources, à la dictée de printemps au Pôle Lardy, à « L’été des poètes » à la Galerie, à un concours d'écriture cursive, au « Stylo d’or » simultanément au Pôle Lardy et à Gannat, et enfin, à « L’hiver des poètes » à l’Opéra Bouffe.

Présidée par Mme Anne-Marie Flamant-Ciron, la délégation de Bordeaux s’est réunie à neuf reprises pour écouter des conférences en rapport avec la langue française et autres. Lors du déjeuner annuel, dans les salons de l'Automobile club au centre historique de Bordeaux, des intervenants ont parlé du langage de Rabelais, de la typographie, et du langage de la presse écrite.
La délégation a souligné à plusieurs reprises les atteintes portées à notre langue, mais aussi le travail de ceux qui oeuvrent à sa sauvegarde.
La participation aux réunions mensuelles est en augmentation, laissant espérer de nouveaux adhérents.

Sous la présidence de M. Thierry Brayer, la délégation des Bouches-du-Rhône a poursuivi la campagne « médiathèques » dans le but de sensibiliser le public au « bien écrire, bien parler », en organisant des interventions gratuites. Des billets d’humeur sont toujours rédigés sur le site internet www.dlf13.org et des perles régulièrement affichées sur le site www.francographie.fr.

Aujourd’hui présidée par M. René Goyer, la délégation de Bruxelles-Europe a organisé deux conférences, présentées et animées par M. Ambroise Perrin, l’une en mai : « Quelle(s) langue(s) parle-t-on dans les institutions européennes ? », l’autre en juin : « Le français dans le pourtour méditerranéen ».
Une page Facebook a été créée en tout début d'année. Et grâce à une subvention de la fédération Wallonie-Bruxelles et au concours de Cafébabel Bruxelles, un site internet destiné à la francophonie a été mis en place pour le projet Baobab.

La présidente de la délégation de Champagne-Ardenne, Nadine Najman, et son équipe ont organisé sept séances publiques et gratuites sur des sujets ayant trait à la langue ou à la littérature françaises.
Une lettre de liaison a été éditée chaque mois, sauf en juillet, août et septembre, et placée sur le site de DLF.
La délégation a participé à deux concours nationaux de français : le jeu Dis-moi dix mots dont les lauréats ont été récompensés au cours d’une cérémonie officielle à l’hôtel de ville de Reims, et la remise des prix aux lauréats locaux du concours du Plumier d’or, avec vin d’honneur, à la Maison de la vie associative de Reims.
Enfin, un concours local de français a été organisé avec l’Association pour l’accueil des étudiants étrangers à Reims, suivi d’une réception et d’un vin d’honneur à la Maison de la vie associative de Reims.

Présidée par M. Christian Barbe, la délégation de Charente-Maritime a organisé plusieurs animations autour de l’orthographe : la dictée des Rois en janvier, suivie d’un exposé sur Colette ; la dictée de printemps suivie d’un exposé sur Louis Guilloux ; une dictée d’après un texte d’Henri Troyat suivie d’un exposé ; la dictée du Stylo d’or suivie d’un exposé et de la remise des prix. Ces animations ont bénéficié de moments de convivialité. La délégation a également participé à une animation autour d’airs d’opéra, opérettes et comédies musicales interprétés par les jeunes talents du collège Aliénor du Château-d’Oléron. Elle a également collaboré à la promotion du concours du Plumier d’or, à des rencontres et expositions en partenariat avec d’autres associations (la Société des lettres de Saintonge et d’Aunis, et le Club Saint-Georges).
L’assemblée générale en novembre a été précédée d’un exposé sur un texte de Simenon et suivie de la lecture de poèmes.

Présidée par Alain Roblet, la délégation du Cher a organisé le Plumier d’argent et la remise des récompenses aux finalistes, dont la lauréate était aussi la lauréate du Plumier d’or 2015, ainsi qu’une animation culturelle ludique à Menetou-Salon. En duo avec la délégation de la Nièvre, elle a participé au Festival du mot à La Charité-sur-Loire, toujours avec une animation culturelle ludique. Elle a tenu un stand à la Fête des associations à Bourges, au Forum des associations culturelles de la communauté de communes des Hautes-Terres en Haut-Berry, au Salon du livre à Souesmes et au Salon du livre à Vierzon. Une autre animation culturelle ludique a été organisée à Brinon-sur-Sauldre au profit du Téléthon. Comme chaque année, le pique-nique annuel fut agrémenté de questions autour de la langue française.
Deux quotidiens du Cher et de la Nièvre ont continué à publier les chroniques « En français correct », également diffusées sur les ondes de quatre radios. Le succès de la vente du livre qui les regroupe a conduit à préparer une deuxième édition.

Mme Claude Adgé est la présidente de la délégation de Franche-Comté. Diverses activités ont été organisées : des dictées dans le nord de la Franche-Comté, une conférence « Quelle langue parlait-on ici quand la Franche-Comté n’était pas française ? », la remise de prix aux brillants lauréats tant du concours franc-comtois de Défense de la langue française, que du Plumier d’or.

La présidence de la délégation de Haute-Normandie est assurée par M. Carl Edouin. La rubrique « Défense de la langue française » créée sur le site internet de son activité commerciale est toujours très suivie. D’autres activités se sont déroulées en juin, à savoir la visite d’une grange dîmière du XIIe siècle, suivie d’un pique-nique avec causerie issue de la lecture d’articles de la revue trimestrielle de DLF, puis de la visite d’un manoir du XVIIe siècle à Berthouville, qui recèle un fameux trésor. La journée s’est terminée avec un concert de tangos.

Outre l’assemblée générale tenue en avril, M. André Jacob, président de la délégation des Hautes-Pyrénées, précise que les activités de l’année 2015 ont consisté en discussions autour des derniers ouvrages qui ont enrichi la bibliothèque, et des bulletins trimestriels de l’association ; en la projection d’une conférence sur l’illettrisme, et l’organisation d’une dictée annuelle dans les locaux de l’Institut régional de formation tourismehôtellerie à Tarbes, avec une forte participation.

Le président de la délégation de Loir-et-Cher est M. Michel Pasquier. Les activités de l’année 2015 ont consisté en une conférence sur la langue française et l’action de DLF lors de la réunion des voeux de l’Union des membres de l’Ordre du Mérite en janvier, la tenue d’un stand, durant trois jours, aux Rendez-vous de l’Histoire en octobre, un exposé sur la langue française à Salbris en novembre, la dictée annuelle du Stylo d’or à Romorantin-Lanthenay en décembre, et, en accord avec l’Inspection d’académie, l’envoi à tous les collèges du département de Loir-et-Cher d’une lettre d’incitation à l’inscription de leur classe de 4e au Plumier d’or.

La délégation du Lot se retrouve avec assiduité chaque mois sous la présidence de Mme Sandrine Mage. Au cours de ces réunions pour promouvoir la langue française, sont organisées diverses activités : jeux, étude du lexique et de la grammaire, actualité de la langue et de la littérature, lettres diverses stigmatisant l’usage abusif de l’anglais.
Dans le cadre du Printemps des poètes, une soirée littéraire a été organisée en partenariat avec la section Langue et Littérature françaises de l’association Racines, qui oeuvre aussi pour la défense de la langue française. Un hommage a été rendu au poète Bernard Dimay.

Présidée par Mme Nicole Lemoine, la délégation de Lyon a conduit diverses activités : l’organisation de son assemblée générale, de visites guidées des archives départementales du Rhône, du musée de l’Antiquaille et d’une exposition au musée des Beaux-Arts, la présentation d’une conférence sur « Les fastes de la vie lyonnaise au XIXe siècle ». Il faut ajouter l’organisation d’un débat sur « L’actualité de la langue française », d’une journée des auteurs, d’une animation autour de « dix mots » de la langue française avec un vidéoclip sur la guerre d’Orient, et enfin l’organisation d’une dictée.

M. Bernard Segard a informé que, en raison de son état de santé, il était contraint de renoncer à la présidence de la délégation du Morbihan qu’il assurait depuis de nombreuses années. N’ayant trouvé aucun adhérent qui accepte de lui succéder, la délégation a été mise en sommeil. Que Bernard Segard soit vivement remercié pour son dévouement et les actions qu’il a menées à bien dans son département.

Présidée par Mme Janine Bernadat, la délégation de la Nièvre a concrétisé ses relations avec divers partenaires : le collège de Donzy, les « Amis de l’hôpital Henri-Dunant », le club seniors du Centre social et la bibliothèque à La Charité-sur-Loire. En duo avec la délégation du Cher, plusieurs adhérents de la Nièvre ont animé le jeu culturel « Testez votre français » proposé lors du « Festival du mot » à La Charité-sur-Loire. Une action de communication a été conduite avec le Journal du Centre, quotidien de la Nièvre. Enfin, pour les journées du Patrimoine, la délégation a participé à une exposition sur le vocabulaire de la Loire et des mariniers, dans une ancienne maison de la batellerie.

Présidée par M. Marc Favre d’Échallens, la délégation de Paris-Île-de-France a poursuivi ses actions tout au long de l’année, notamment dans le domaine de l’application de la loi du 4 août 1994 relative à l’emploi de la langue française.
Régulièrement, le président rappelle à tous les adhérents de DLF l’invitation à participer à la vigie audiovisuelle et à transmettre les fiches d’observation des actes d’incivisme ainsi que les relevés d’écoute des médias audiovisuels.
Deux actions de communication ont été conduites par la tenue d’un stand au Forum des associations de Versailles et à la Journée des associations et du bénévolat du 16e arrondissement à Paris.

Présidée par M. Philippe Reynaud, la délégation des Pays de Savoie a maintenu sa priorité donnée à la lutte contre l’anglicisation, se traduisant par :
– onze recours auprès de la direction départementale de la protection des populations contre des enseignes privées qui ne respectaient pas la loi Toubon. Neuf recours concernaient des enseignes dont les sièges sociaux sont hors départements savoyards mais disposant de lieux de vente en Pays de Savoie ;
– l’envoi d’un recours de contentieux auprès du tribunal administratif de Grenoble contre la commune et station de ski de La Clusaz ;
– l’envoi d’un courrier de recours gracieux à France Télévisions puis d’un recours de contentieux auprès du tribunal administratif de Paris pour non-respect de la loi Toubon et des règles qui régissent l’audiovisuel public ;
– l’organisation d’une conférence à Challes-les-Eaux sur le thème « Langue française en danger » ;
– dans le cadre de la campagne « Communes de France pour la langue française » lancée par Avenir de la langue française, les 534 communes de l’Isère ont été contactées par courriel ;
– enfin, divers courriers ont été envoyés au ministre de l’Éducation nationale, au président de l’agglomération de Chambéry et aux Offices de tourisme de Savoie et de Haute-Savoie.

M. Étienne Bourgnon, président de la délégation de Suisse, a informé régulièrement la secrétaire générale de DLF sur la politique linguistique de la Suisse, notamment par l’envoi des articles rédigés pour Les Cahiers du Club de la grammaire, pour la revue Trait d’Union, bulletin de l’association romande des correctrices et correcteurs d’imprimerie, et de l’association suisse des typographes. Ces articles concernent le franglais, les difficultés langagières et les problèmes posés par quelques verbes.
Enfin, la revue trimestrielle de DLF a été envoyée aux personnes ayant, par leurs écrits dans les journaux, montré leur souci de défendre la beauté et la précision de notre langue, conduisant parfois à de nouvelles adhésions.

Présidée par M. Philippe Le Pape, la délégation de Touraine s’est dépensée en activités diverses : la dictée ludique intitulée « Les Trempettes de Géricault » de Jean-Pierre Colignon, relatée dans la presse, le suivi du Plumier d’or, le Chapiteau du livre de la ville de Saint-Cyr-sur-Loire avec la présentation de deux grandes affiches, la participation au Forum des associations de Saint-Cyr-sur-Loire, la participation au festival des langues avec une conférence ayant pour thème « Les mots de la politique, un candidat peut-il être candide ? ». Dans le cadre de l’Alliance française, le consul honoraire de Grande-Bretagne a distillé ses bons mots sur le thème de « L’humour anglais et l’esprit français ». Pour faire connaître DLF, certains articles du président Le Pape publiés dans la revue trimestrielle sont repris dans la revue de l’association Art et Poésie de Touraine. Enfin, la municipalité envisageant de faire de la ville de Tours une vitrine de la francophonie, la délégation de Touraine participe aux réunions préparatoires.

Comme vous pouvez le constater, les activités et initiatives des délégations sont multiples et variées. Un grand remerciement est donc adressé à tous les membres : sans le secours des autres, nous ne pouvons rien.
Alain Roblet
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •