Défense de la langue française  

Les délégations en 2016

Comme chaque année, les délégations de DLF ont encore été très actives en 2016.

Sous l’impulsion de M. Achour Boufetta, qui en est le correspondant, la représentation créée en 2014 en Algérie a poursuivi son action en vue de la réouverture de l’institut français de Tizi-Ouzou. Des actions de communication ont également été menées sur les réseaux sociaux ainsi que par la distribution de documents.

Sous la présidence de M. Frédéric Fossaert, la délégation de l’Allier a participé à diverses manifestations étalées tout au long de l’année, à savoir au Printemps des poètes, le 25 mars, à la Dictée de printemps, le 2 avril, et au Stylo d’or simultanément à Vichy et à Gannat, le 19 novembre. Elle a également préparé l’action Essayez-vous à l’écriture, prévue en 2017.

Présidée par Mme Anne-Marie Flamant-Ciron, la délégation de Bordeaux a tenu une réunion mensuelle sauf au 3e trimestre. Lors du déjeuner annuel à l’Automobile club du Sud- Ouest, un cours de français a été donné par un Canadien. Les causeries ont été centrées sur les différentes attaques subies par notre langue dans les domaines journalistique, politique, musical, publicitaire et, plus grave encore, au sein même de l’Éducation nationale et dans la littérature. À ces travaux de groupe, s’ajoutent les interventions ponctuelles : en mars, M. Franck Lafossas a parlé de poésie, de ses règles et de leur maintien dans la poésie moderne ; en avril, M. Mario Graneri a réveillé Mme de Maintenon et son rôle dans les belles-lettres de France ; en mai, M. Thierry Magnol, journaliste au quotidien Sud-Ouest, a répondu aux questions du public, et en novembre, M. Hervé Mathurin a évoqué les particularités et la méthode de travail du « Livre d’entretiens ».

Sous la présidence de M. Thierry Brayer, la délégation des Bouches-du-Rhône a poursuivi la campagne « médiathèques » dans le but de sensibiliser le public au « bien écrire, bien parler » en organisant des interventions gratuites. Des billets d’humeur sont toujours rédigés sur le site internet www.dlf13.org et des perles sont régulièrement affichées sur le site http://lalanguedemoliere.fr.

Entouré d’un nouveau conseil d’administration, M. René Goyer préside la délégation de Bruxelles-Europe. Le site internet a été rénové pour aider à la mise en oeuvre des projets relatifs à la défense de la langue française, à la création du réseau « Francophonie », à la promotion de l’intercompréhension et du multilinguisme dans les institutions européennes et pour relancer le projet Baobab. En coopération avec l’Observatoire européen du plurilinguisme, une action a été entreprise concernant les aspects juridiques de la communication de la Commission européenne.

La présidente de la délégation de Champagne-Ardenne, Mme Nadine Najman, et son équipe ont organisé neuf évènements publics et gratuits, à savoir cinq conférences sur des sujets ayant trait à la langue ou la littérature françaises, deux dictées inédites avec correction immédiate, un concours régional sur le thème du jeu national et international « Dis-moi dix mots » avec cérémonie officielle de remise des prix à l’hôtel de ville de Reims, et une scène ouverte en poésie pour le Printemps des poètes. Une lettre de liaison a été diffusée chaque mois, sauf au 3e trimestre, et placée sur le site de DLF. Enfin, un repas amical de fin d’année universitaire a été organisé pour réunir membres, amis et familles.

Présidée par M. Christian Barbe, la délégation de Charente-Maritime a organisé plusieurs animations autour de l’orthographe : le 16 janvier, dictée des Rois, suivie d’un exposé sur Mademoiselle Perle de Maupassant ; le 12 mars, dictée de printemps sur la « réforme » de l’orthographe ; le 23 avril, Chantal Bachour remporte, avec « La cerise sur le gâteau » le concours de Nouvelles du Bois organisé par le Saint-Georges Club ; le 30 avril, dictée « Que s’est-il passé le 30 avril 1574 ? » suivie d’un exposé sur Le Rouge et le Noir de Stendhal ; Les 3 et 4 juin, la délégation a participé à un florilège de chansons interprétées par les élèves du collège Aliénor de Château-d’Oléron ; le 24 septembre, dictée des vendanges suivie d’un exposé sur Julie ou la Nouvelle Héloïse de Jean-Jacques Rousseau ; le 19 novembre, dictée du Stylo d’or suivie d’un exposé sur Le Capitaine Fracasse de Théophile Gautier. Dictées et auteurs ont été commentés par le président Christian Barbe ; « L’Arbre aux 40 poèmes » a été présenté par Véronique Pineau et les corrections conduites par Monique Collot et Françoise Barbe. Des échanges de lecture animés par Nelly Markovic ont porté sur L’Archipel d’une autre vie d’Andréï Makine, Bons Baisers du Baïkal de Géraldine Dunbar et Le Monde est mon langage d’Alain Mabanckou. Lors de toutes ces animations, une collation réconforte les participants.

Présidée par Alain Roblet, la délégation du Cher a organisé le Plumier d’argent le 16 mars et la remise des récompenses aux finalistes le 22 juin. Le 28 mai, en duo avec la délégation de la Nièvre, elle a participé au Festival du mot à La Charité-sur-Loire. Le 25 juin, le Gal Michel Barbaux, membre de DLF Paris et Île-de-France, est venu à Menetou-Salon donner une conférence : « Voyage au pays des immortels. Histoire et petite histoire de l’Académie française ». Le 19 juin, le pique-nique annuel a été agrémenté de questions autour de la langue française. Le 14 juillet, une animation culturelle ludique a été proposée à Menetou-Salon. Les 11 septembre, 2 octobre et 20 novembre, un stand a été tenu respectivement à la Fête des associations à Bourges, au Salon du livre à Souesmes et au Salon du livre à Henrichemont, proposant à la vente l’ouvrage En français correct édité par la délégation. Le 3 décembre, une dictée a été organisée à Brinon-sur-Sauldre au profit du Téléthon. Tout au long de l’année, les chroniques « En français correct » ont été publiées dans le quotidien Le Berry Républicain et diffusées sur les ondes de quatre radios régionales. Enfin, du 1er octobre au 31 décembre, s’est déroulé un concours de nouvelles proposé aux jeunes de 14 à 25 ans.

Mme Claude Adgé est la présidente de la délégation de Franche-Comté. Au cours des rendez-vous du Cercle suisse, deux auteurs ont été reçus : André Besson pour Céline : Une fille de la forêt et Jean-François Buisson pour La Symbolique des cathédrales. De l’obscurité à la lumière. En septembre, le produit de la dictée festive, organisée avec plusieurs clubs services, a été attribué à la lutte contre l’illettrisme. Une lettre de protestation a été adressée au maire de Besançon en raison d’une expression anglaise utilisée dans l’affiche des voeux conduisant à lire « Bisançon » au lieu de Besançon. Un projet a été mis sur pied, restant à concrétiser en lien avec l’Association française des femmes diplômées des universités pour favoriser une meilleure acquisition du français par les étudiants du Centre de linguistique appliquée de Besançon. Enfin, la délégation a participé au colloque de Vesoul dont les actes seront publiés ; le thème en était « Le rural comtois. Économies et sociétés paysannes en Franche-Comté, du Moyen Âge à nos jours ».

Créée en 2016, la délégation du Gard est présidée par M. Alain Sulmon. Cette première année a été consacrée à la communication par la création du site internet www.dlfgard.fr et par la rencontre de quelques autorités. Il en résulte que plusieurs collèges ont participé pour la première fois au Plumier d’or. Plusieurs interventions contre les anglicismes abusifs ont obtenu un succès certain. Enfin, plusieurs articles sur la langue française, écrits par le président, ont été publiés, notamment dans la revue trimestrielle de DLF.

La présidence de la délégation de Haute-Normandie est assurée par M. Carl Edouin. La rubrique « Défense de la langue française », créée sur le site internet de son activité commerciale, est toujours très suivie. Une causerie sur le thème du choix des mots à user dans la communication météorologique a été préparée et des tentatives de sensibilisation à l’intérêt d’user de notre belle langue ont été conduites auprès des rédactions de différentes revues.

En plus de l’assemblée générale tenue le 4 avril, M. André Jacob, président de la délégation des Hautes-Pyrénées, précise que les activités de l’année 2016 ont consisté en discussions autour des derniers ouvrages qui ont enrichi la bibliothèque et des bulletins trimestriels de l’association ; participation au forum des associations les 21 et 22 mai à Tarbes ; la dictée annuelle le 12 octobre dans les locaux de l’Institut régional de formation tourismehôtellerie à Tarbes, avec une participation de soixante et une personnes qui ont assisté à une conférence de la Croix-Rouge pendant les corrections.

Restée en sommeil 18 mois après le décès de sa présidente, Mme Mireille Romanos, la délégation du Liban tente de reprendre force et vigueur. Étant une association française à l’étranger enregistrée au consulat général de France, mais non auprès des autorités libanaises pour des raisons de coût, la délégation ne peut conduire des activités qu’en liaison avec une autre association enregistrée, ce qui a été le cas avec l’Association de l’ordre national du Mérite lors de la venue de M. Denis Fadda, président de l’ordre du Mérite Italie et de la Renaissance française. Au-delà de la recherche de nouveaux adhérents et toujours en partenariat avec la même association de l’ordre du Mérite, la délégation a préparé des activités théâtrales, et surtout le prix du civisme 2016-2017 pour la jeunesse.

Le président de la délégation de Loir-et-Cher est M. Michel Pasquier. Les activités de l’année 2016 ont consisté en : le 22 janvier, une conférence sur la défense de la langue française par M. Jean Clochard, devant les membres de l’ordre national du Mérite et de la Légion d’honneur de Loir-et-Cher ; le 28 février, la tenue d'un stand de DLF 41 durant la journée du Printemps du livre à Lamotte-Beuvron ; le 19 mars, l’assemblée générale de la délégation ; le 27 mai, une conférence de M. Jean Clochard sur la défense de la langue française, suivie d’un cocktail, en présence du sénateur-maire de Romorantin- Lanthenay et d’une centaine de personnes ; les 6, 7, 8 et 9 octobre, la tenue d’un stand d’exposition des publications de DLF avec jeux et questionnaires durant les journées des Rendez-vous de l’Histoire à Blois ; le 14 octobre, une causerie-débat sur la défense de la langue française par M. Jean Clochard à l’IUT de Blois devant environ 130 personnes ; et enfin, le 26 novembre, le concours annuel du Stylo d’or organisé à Blois, Romorantin- Lanthenay, Salbris et Chabris, à destination des amateurs, écoliers, collégiens et adultes des départements de Loir-et-Cher et de l’Indre.

La délégation du Lot se retrouve avec assiduité chaque troisième mercredi du mois, sous la présidence de Mme Sandrine Mage. À ces réunions se sont ajoutées une soirée « Mets, mots, mélodies », le 19 mars, et une soirée Francofolies GRAmMATicales, le 24 novembre, à la médiathèque de Gramat.

Présidée par Mme Nicole Lemoine, la délégation de Lyon a conduit diverses activités : en mars et novembre, deux dictées présentées par Mme Françoise Michel, secrétaire, et par M. Daniel Joly, vice-président ; en février, mai et octobre, trois conférences respectivement sur « L’histoire de Lyon en images », sur « L’évolution de la ville d’Écully depuis le XVIIe siècle » et sur des « Anecdotes photographiques sur la guerre de 1914-1918 » ; lors de la Semaine de la langue française et de la francophonie, animation autour des dix mots par la présidente Nicole Lemoine avec un vidéo-clip ; en avril, lors de l’assemblée générale de DLF à Paris, visite des Invalides, promenades guidées dans Paris, « passages couverts » et soirée au Laurette Théâtre (Xe) avec la pièce « Au secours, on veut réformer l’orthographe », écrite par M. Bernard Fripiat, membre de DLF ; et enfin, en juin, visite de l’église Saint-Blaise d’Écully commentée par Nicole Lemoine.

La délégation de la Nièvre est présidée par Mme Janine Bernadat. Les 28 et 29 mai, en duo avec la délégation du Cher, un jeu culturel a été proposé lors du Festival du mot à La Charité-sur-Loire. Deux réunions ont été tenues à La Charité-sur-Loire et à Donzy. Depuis le mois de septembre, les activités sont suspendues en raison du décès du trésorier et des ennuis de santé d’un autre membre du bureau. La présidente espère une reprise dans le courant de l’année 2017.

Présidée par M. Marc Favre d’Échallens, la délégation de Paris et Île-de-France a poursuivi ses actions de sensibilisation à la qualité et à l’emploi de la langue française : dans la presse écrite, grâce notamment à l’action constante d’un de ses membres, M. Claude Chapotot ; à la radio, lors de l’émission mensuelle de M. Michel Mourlet, « Français, mon beau souci », sur les ondes de Radio Courtoisie ; par le soutien à la vigie audiovisuelle animée par M. Jean-Marc Schroeder. En mars, les nouveaux adhérents de la région parisienne ont été reçus par la délégation de Paris et Île-de-France dans un salon de la mairie du XVIe arrondissement pour leur présenter les activités et les actions de DLF. Cette réunion s’est tenue dans la convivialité.

Présidée par M. Philippe Reynaud, la délégation des Pays de Savoie a maintenu sa priorité donnée à la lutte contre l’anglicisation, se traduisant par treize recours auprès de la direction départementale de la protection des populations contre des enseignes privées qui ne respectaient pas la loi Toubon, à savoir : Tape à l’oeil, CD Discount, Ekosport, Décathlon, Air France, les discothèques « Pure Club » et « La Suite », Transvia, Emily's american diner (restaurant rapide), Tom Tailor, Conforama, Cache-Cache et Freerideworldtour. D’autres actions ont été conduites : en mars, lancement d’une pétition contre France Télévisions ; en avril, organisation d’une conférence « Langue française en danger » à La Motte-Servolex ; en juin, réception du délibéré concernant notre recours contre France Télévisions auprès du tribunal administratif de Paris (rejet pour incompétence) ; en novembre et décembre, plaintes auprès de l’autorité de régulation de la publicité et du Conseil supérieur de l’audiovisuel contre vingt-sept publicités illégales diffusées à la télévision et à la radio ; en novembre, établissement de contacts avec différentes associations de consommateurs pour les sensibiliser au respect de la loi Toubon. Enfin, différents courriers ont été envoyés à la Délégation générale à la langue française et aux langues de France, au maire et à l’office de tourisme de l’agglomération de SaintÉtienne, au préfet de la Loire, au ministre de la Culture, à la société Carrefour, à la Fédération française de football et au ministère de l’Éducation nationale.

M. Étienne Bourgnon, président de la délégation de Suisse, a informé régulièrement la secrétaire générale de DLF sur la politique linguistique de la Suisse, notamment par l’envoi de trois articles intitulés « Le français en Suisse allemande » paru dans la revue trimestrielle de DLF (n° 261), « Disparités linguistiques : le parler régional en Suisse romande et en France voisine » paru dans le numéro 260 et « Le multilinguisme en Suisse » paru dans le numéro 263. De plus, Trait d’Union et Les cahiers du club de la grammaire, respectivement revue de l’Association romande des correctrices et correcteurs d’imprimerie, et bulletin de l’association suisse des typographes, ont reçu trois articles consacrés au franglais et un au verbe « exclure ». Ces articles ont tous été publiés.

Présidée par M. Philippe Le Pape, la délégation de Touraine a vu l’effectif de ses membres augmenter avec trente-cinq nouvelles adhésions. Ses activités ont été diverses : le 12 mars, dictée ludique de Jean-Pierre Colignon, intitulée « Faux pas sans fers (épeler) » (le propriétaire d’un cheval déferré avait été déféré au tribunal !) ; les 28 et 29 mai, présence au Chapiteau du Livre de la ville de Saint-Cyr-sur-Loire ; le 3 septembre, participation au Forum des associations de Saint-Cyr-sur-Loire ; les 1er et 2 octobre, participation à la manifestation de France Bénévolat qui réunit tous les deux ans une centaine d’associations ; les 19 et 20 novembre, participation au Festival des langues avec une conférence de M. Philippe Le Pape sur le thème des jeux de mots et des calembours « Quand la langue française s’amuse ». Toutes ces animations et manifestations ont permis à la délégation de se faire connaître, de recueillir des adhésions et de nouer des contacts avec d’autres associations.

Comme vous pouvez le constater, les actions conduites par les délégations sont multiples et variées. Un grand remerciement est donc adressé à tous leurs membres.
Alain Roblet
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •