Défense de la langue française   
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris • 01 42 65 08 87 • dlf.paris@club-internet.fr •
Nous dénonçons avec suffisamment de vigueur les sociétés
qui nous abreuvent de slogans en anglais pour ne pas ménager
nos félicitations à celles qui utilisent correctement le français.
N° 281 (3e trimestre 2021)
  • La Ville d’Aix-les- Bains organise depuis 2019 une manifestation sportive intitulée « Protect and serve contest ». à laquelle participent les forces de secours et de sécurité de proximité. Une nouvelle programmation était fixée pour l’année 2021. Réagissant à cette utilisation abusive et illégale de l’anglais par un service public, la délégation DLF des Pays de Savoie a saisi la DGLFLF1. Le délégué général, Paul de Sinety, a adressé, le 17 juin, une lettre à M. Renaud Beretti, maire d’Aix-les-Bains, pour lui rappeler la loi et les devoirs des acteurs publics en matière de défense et de promotion de notre langue nationale. Après cet envoi, le maire a informé la délégation DLF des Pays de Savoie que la manifestation était annulée. Il serait hasardeux d’établir une relation de cause à effet, mais nous nous réjouissons de l’appui apporté à nos militants par la DGLFLF et de son engagement en son nom propre. Nous y puisons une motivation supplémentaire pour poursuivre nos actions pour l’application de la loi du 4 août 1994, en concertation avec ses services.

  • Pass sanitaire, pass Sport, pass Culture, et le français trépasse (Le Figaro du 17 juin 2021.) Après le « pass sport », le « pass culture », le « pass sanitaire » a été lancé par notre gouvernement en juin de cette année. Des services ministériels ont encore une fois privilégié un terme anglais, au détriment du mot français passe, parfaitement adapté à ce document.
    Nous nous désespérions de ne pas noter de réaction des médias à cette nouvelle agression contre notre langue nationale. Heureusement, le journaliste Jean-Pierre Robin signa une chronique dans Le Figaro du 17 juin, condamnant vigoureusement ce choix du mot pass et les anglicismes en général. Peu de temps après on vit le terme passe adopté par Le Figaro, Le Monde, l’Équipe, Ouest-France...Bravo aux journalistes et aux rédactions qui défendent ainsi notre langue. À ce jour (fin juillet), les stations de télévision n’ont pas pris la décision d’adopter le mot français. Ne désespérons pas et aidons-les à prendre conscience de l’insulte faite à notre langue par ce « pass ».


  • 1. Délégation générale à la langue française et aux langues de France.
    Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •