Défense de la langue française   
La France inquiète Thatcher (Le Figaro 22-07-2000)

Lady Thatcher dénonce la « soumission » de Londres
au plan français de « capacité militaire autonome de l'Europe ».

     Lady Thatcher milite, au nom de « tous les pays protégés par le parapluie » des États-Unis, pour le « droit de l'Amérique à tester ses armes nucléaires ».
     Au lieu de cela, a expliqué l'ancien Premier ministre dans une conférence donnée à la Hoover Institution de l'université américaine de Stanford, on assiste à l'expression « de ressentiments et d'une rivalité » qui s'expriment dans « la tentative de créer une "identité européenne de défense" hors de l'OTAN ».
     Margaret Thatcher en veut d'autant moins que c'est la France et sa « folie de grandeur » (sic) qui l'inspire. « Si la Grande-Bretagne se laisse entraîner dans la création d'un super-État européen, son orientation atlantique disparaîtra, peut-être irréparablement ».
     Elle dénonce la « soumission » de Londres au plan français de « capacité militaire autonome de l'Europe » à Saint-Malo, en 1998.
     Car « Dans ce XXIe siècle, le pouvoir dominant est l'Amérique, le langage global est l'anglais, le modèle économique est le capitalisme anglo-saxon. »
     Selon la baronne, il faut s'opposer à la France « à l'origine de toutes les tentatives pour réduire l'influence américaine en Europe ».

Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •
>