Défense de la langue française   
Gérard Depardieu « libéré » par l'anglais ?

Le 10 mai dernier, 1er jour du festival du cinéma à Cannes était présenté, hors compétition, le film Vatel produit par la société française Gaumont (subventionné par le contribuable français ? ) avec Gérard Depardieu dans le rôle principal, mais tourné en langue anglaise..., langue certainement la plus appropriée pour raconter les fastes de la gastronomie française sous Louis XIV. En réponse à une journaliste québécoise qui le titillait sur son anglais, Gérard Depardieu aurait répondu : « Parler anglais, ça me libère, même si je ne comprends pas tout ce que je dis ». Selon le critique du Figaro, Depardieu dans ce film se borne à une sorte de figuration, tandis que Tim Roth et Uma Thurman ont un peu plus l’occasion d’affirmer un certain caractère. Le fait qu’il soit obligé de parler une langue étrangère qu’il avoue ne pas comprendre explique peut-être cela.
En tout cas on peut se demander de quoi le fait de parler anglais le rend plus libre. Du ridicule peut-être ? A mon avis, il mériterait d’être retenu pour la « Carpette anglaise » 2000.

Texte de Jean-Henri Mora
d'après le Figaro, 11 mai 2000
Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •