Défense de la langue française   
a été remis le 6 avril 2013, à M. Alain Duault par le président de Défense de la langue française,
Philippe Beaussant de l'Académie française.


LES PRÉCÉDENTS LAURÉATS DU PRIX RICHELIEU
2012 - Yves Calvi , présentateur animateur .
2011 - Éric Zemmour, chroniqueur au Figaro Magazine.
2010 -Quentin Dickinson (Radio France) et Jean Quatremer (Libération).
2009 -Olivier Barrot, journaliste et producteur de télévision.
2008 -Claude Imbert, éditorialiste du Point.
2007 -Frédéric Lodéon, animateur et producteur à Radio France.
2006 - Annette Gerlach et Florence Dauchez, rédactrices et présentatrices du « Journal de la culture », sur Arte.
2005 - Michel Theys , rédacteur en chef de L’Européenne de Bruxelles.
2004 - Philippe d'Hugues, critique de cinéma
2003 - Claire Chazal , rédacteur en chef et présentatrice à TF 1.
2002 - Bernard Le Saux, chroniqueur et critique littéraire.
2001 - Jean Amadou †, chroniqueur à Europe 1.
2000 - Bruno de Cessole, rédacteur en chef Culture de Valeurs Actuelles
1998 - 1999 Franz-Olivier Giesbert, présentateur du « Gai Savoir » sur Paris-Première.
1997 - Jean Lebrun, rédacteur en chef de « Culture matin » à France Culture.
1996 --------  Renaud Matignon †, chroniqueur au Figaro littéraire.
1995 - Jean-Claude Narcy, présentateur du journal de 20 heures à TF1.
1994 - Philippe Meyer, chroniqueur quotidien à France Inter.
1993 - Jean-Pierre Colignon, correcteur en chef du Monde et auteur de la rubrique intitulée « La cote des mots ».
1992 - William Leymergie, présentateur de l'émission « Télématin » sur France 2.

HISTORIQUE
En 1952, Paul Camus fonde, avec Georges Duhamel, Jules Romains et Jean Cocteau, le Cercle de presse Richelieu, qui deviendra l'association Défense de la langue française, présidée par un académicien.

Se succéderont Léon Bérard, Maurice Genevoix, Jean Mistler, Jean Dutourd, Angelo Rinaldi.
Aujourd'hui : Philippe Beaussant.

En 1992 est créé le prix Richelieu, à l'occasion du quarantième anniversaire de la fondation du Cercle de presse Richelieu.

LE PRIX RICHELIEU, récompense chaque année, depuis 1992, un journaliste de la presse écrite ou audiovisuelle qui « aura témoigné, par la qualité de son propre langage, de son souci de défendre la langue française ».

LE CHOIX DU LAURÉAT : Tous les membres de Défense de la langue française peuvent proposer des candidats. Leurs observations et suggestions sont prises en compte par le jury, présidé par Jean Dutourd de l'Académie française, et composé des membres du conseil d'administration de DLF.

Retour haut de page

• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •