Défense de la langue française   
Les livres que nous aimons

DLF, no 194

Quatre livres sur la langue française,
Impossible de ne pas avoir entendu parler des quatre livres sur la langue française sortis au début de l'automne, puisqu'ils ont fait l'objet de critiques, souvent très favorables, dans de nombreux médias. Signalons, en particulier, l'analyse remarquable d'Yves Berger, le 14 octobre, dans Le Figaro littéraire.
  • À la recherche du français perdu, de Jean Dutourd, de l'Académie française.
    (Plon, 1999, 250 p., 120 F).
  • En vrai français dans le texte. dictionnaire franglais-français, d'Alfred Gilder
    (Le Cherche Midi éditeur et l'Agence de la Francophonie, 1999, 380 p., 150 F).
  • Le « Bon Français », de Maurice Druon, ancien secrétaire perpétuel de l'Académie française.
    (Éditions du Rocher, 1999, 258 p., 89 F).
  • La mort du français, de Claude Duneton
    (Plon, 150 p., 89 F).
Les ouvrages de nos deux académiciens - recueils de leurs chroniques « Le bon français » du figaro -, comme celui de Claude Duneton, se lisent d'une traite, quitte à y revenir de temps à autre ; celui d'Alfred Gilder (cf. p. VII) se consulte et mérite de l'être fréquemment. Si Alfred Gilder, Jean Dutourd et Maurice Druon nous persuadent, avec humour, qu'il est toujours possible de faire progresser la langue française, par contre Claude Duneton sonne le glas de notre langue. Pour lui, le français pâtit et meurt de s'être séparé au xvie siècle des langues du terroir pour ne plus appartenir qu'à une élite, qui en a cimenté les règles et imposé un enseignement tellement figé et rigoureux que plus personne n'ose y toucher.
Son cri est poignant et mérite d'être entendu, même si beaucoup d'entre nous espèrent que les avertissements, graves ou joyeux, de Maurice Druon et de Jean Dutourd, comme les multiples propositions d'Alfred Gilder sonnent suffisamment l'alarme et donnent à tous le désir de protéger et d'enrichir notre langue.
Au bout de la langue, de Christian LEVESQUE
(pierron, 1998, 192 p., 135 F).
Christian Levesque a réuni dans cet ouvrage, « mine de connaissance et savoureux divertissement », quatre-vingt-six des émissions qu'il diffuse, sous ce titre, sur Radio France Nancy-Lorraine. Il s'agit, grâce à de nombreuses questions-réponses, de jouer avec la langue française et de vérifier ou d'apprendre vocabulaire, « bonnes règles et exceptions bizarroïdes, querelles linguistiques et fleurs de style ».
Le scandale de l'éducation nationale ou pourquoi (et comment) l'école est devenue une usine à chômeurs et à illettrés, de Thierry Desjardins
(Robert Laffont, 1999, 256 p., 109 F).
Nombreux chiffres à l'appui, Thierry Desjardins lance un cri d'alarme sur notre système éducatif : de la maternelle à l'université, du faux problème de l'immigration à la dictature des syndicats, des gourous de la rue de Grenelle aux différents ministres de l'éducation nationale, rien n'échappe à l'analyse critique de l'auteur, qui propose, dans son dernier chapitre, un certain nombre de solutions de bon sens qu'il faudrait adopter d'urgence.
Les maisons d'édition qui soutiennent l'action de DLF nous ont indiqué leurs nouvelles parutions (1999). À vous, amis lecteurs, de donner votre avis.

FLAMMARION
  • Annoncé l'an dernier, le Dictionnaire des mythologies, sous la direction d'Yves Bonnefoy, sort cette année, en deux volumes, dans la collection « Mille et une pages » (2 x 1 300 p., 149 F chaque volume).
  • Dans la même collection, Flammarion a réuni la plupart des livres de Bernard Frank, éditorialiste au Nouvel Observateur : Romans et essais (1 000 p., 168 F).
  • Avec De Lattre de Tassigny (400 p., 149 F), Bernard Destremau, membre de l'Institut, membre du comité d'honneur et membre bienfaiteur de DLF, a rédigé, en historien scrupuleux, une biographie très documentée.
  • Françoise Wagener s'attache aux femmes qui ont marqué leur temps : après Madame Récamier et La reine Hortense (Lattès, 1986 et 1992), puis La comtesse de Boigne (Flammarion, 1997, épuisé, repris par le Mercure de France, 1999), elle nous montre qui était vraiment Joséphine, l'impératrice (380 p., 130 F).
  • Depuis longtemps fasciné par Rimbaud, sur lequel il a déjà publié plusieurs ouvrages, Claude Jeancolas a mené une enquête aussi longue que précise, en suivant le cheminement du poète, de l'école à la mort, pour écrire sa biographie intitulée Rimbaud (550 p., 140 F).
  • Signalons une autre biographie « complète et personnelle » : Michel Galabru raconte Pagnol, de Michel Galabru (300 p., 120 F).
FRANCE LOISIRS

Les membres du Club France Loisirs peuvent choisir des films, des disques et les grands succès de librairie en livres reliés, sur son catalogue trimestriel, dans l'une de ses boutiques et sur internet : www.franceloisirs.com
  • Pour les amateurs de romans, voici quelques-uns des nombreux nouveaux titres :
          - L'héritier des Beaulieu, de Françoise Bourdin (406 p., 86 F) ;
          - Les Flibustiers de la Sonore, de Michel Le Bris, fondateur de la revue littéraire Gulliver (560 p., 104 F) ;
          - Laissé pour conte, de Serge Doubrovsky, prix de l'écrit intime 1999 (432 p., 98 F) ;
          - Vincent Hauttecœur, de Pierre Kyria (304 p., 95 F).
  • Pour ceux qui aiment l'histoire :
          - Les Mémoires de la Méditerranée, de Fernand Braudel (400 p., 110 F) ;
          - Alexandre le Grand, Le fils du songe, Les sables d'Ammon, Les confins du monde, de Valerio Manfredi (1 000 p., 159 F).

  • Pour tous :
          - Le livre d'or de la poésie française, de Jean Orizet (930 p., 138 F) ;
          - Le français d'ici, de là, de là-bas, d'Henriette Walter (416 p., 96 F).
L'ÉCOLE DES LOISIRS

  • Dans la collection « albums », des histoires pour apprendre ou pour rêver :
    - Cromignon, de Michel Gay (40 p., 82 F) ;
    - Encore un peu de Zuza, d'Anaïs Vaugelade (64 p., 78 F) ;
    - La robe de Noël, de Satomi Ichikawa (36 p., 78 F).
    À signaler encore un livre qui présente et met en situation des objets de musées du monde entier :
    - Pourquoi si fâchée ?, de Pascale Bougeault (68 p., 120 F).
  • Dans la collection « Archimède »,
    - les enfants découvriront la vie de L'enfant sauvage, grâce à Mordicai Gerstein (40 p., 78 F).
    - Celle des hommes préhistoriques dans La grotte sacrée, d'Olivier Melano (40 p., 79 F).
    - Ils comprendront l'aventure des héros de l'aéropostale dans Les disparus de l'Aéropostale, de Fabian Grégoire (40 p., 79 F).
    - Ils habiteront sur une rivière avec Vivre sur l'eau, de Marie-Ange Le rochais (32 p., 78 F).
  • Dans la collection « Mouche », lire deux ouvrages pleins d'humour :
    - Comment devenir un Prince Charmant en 10 leçons, de Didier Lévy et Gilles Rapaport (64 p., 40 F).
    - Recherche doudou désespérément, de Dominique Souton et Claude K. Dubois (64 p., 42 F).
  • Dans la collection « Neuf » (de 6 à 10 ans), signalons :
    - Le prince qui cherchait l'amour, de Christian Oster (93 p., 50 F).
    - Comment j'ai sauvé mon village, d'Irène Schwartz (192 p., 60 F).
  • Dans la collection « Médium » (pour les plus grands), notons :
    - Le jardin d'amour amer, d'Élisabeth Motsch (152 p., 52 F) .
    - La Bague bleue, de Danièle Laufer (95 p., 44 F) .
    - Le fils de guerre, de Xavier-Laurent Petit (167 p., 56 F).
GROUPE DES ÉDITIONS DU ROCHER
- JEAN-PAUL BERTRAND ÉDITEUR
  • Cette fois-ci, les Éditions du Rocher vous proposent trois ouvrages écrits par des fidèles de notre association :
    - à tout seigneur, tout honneur, signalons d'abord, de Maurice Druon, ancien secrétaire perpétuel de l'Académie française et membre du comité d'honneur de DLF, Le « bon français » ;
    - ensuite, de Michel Mohrt, de l'Académie française et, lui aussi, membre du comité d'honneur de DLF, le recueil de chroniques parues entre 1991 et 1999 dans Le figaro : De bonne et de mauvaise humeur (208 p., 98 F) ;

Retour haut de page Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •