Défense de la langue française   

DLF, no206

LE DICTIONNAIRE DU LITTÉRAIRE, publié sous la direction de Paul Aron, Denis Saint-Jacques, Alain Viala
Presses universitaires de France, 2002, 634 p., 55 €
Vaste (trop vaste ?) programme pour ce livre très organisé, très documenté. Il y est traité des mouvements, des pratiques, des institutions, des concepts critiques et des questions d’esthétique touchant au « littéraire » francophone, donc dépassant les frontières de la France. Les auteurs d’articles, loin de pontifier sur des sujets qui, de toute évidence, n’ont pas de secret pour eux, semblent au contraire remettre en question leur propre savoir et admettre l’évolution des interprétations. Mais attention, une très solide érudition, voire une volumineuse encyclopédie, vous seront nécessaires pour ne rien manquer de ce livre-sésame.
Élisabeth de lesparda

HISTOIRE DE LA LANGUE FRANÇAISE, de Mireille Huchon
Le Livre de poche « références », no 542, 2002, 315 p., 6,95 €
Depuis quelques années, nous assistons – signe des temps ? – à une floraison d’histoires de notre langue : à chaque éditeur, son histoire du français. L’universitaire Mireille Huchon propose une vue externe du français (évènements politiques et culturels, mutations sociales, institutions officielles) combinée à son évolution interne (transformation du système linguistique, prononciation, graphie, morphologie, syntaxe, lexique). Couvrant une période qui va du bas-latin jusqu’à l’époque moderne, l’ouvrage est assorti de synthèses fort pratiques qui permettent de connaître l’essentiel nécessaire à la compréhension des faits ultérieurs. De plus, une place de choix est réservée aux variétés du français dans le monde, aux spécificités des langues régionales et autochtones, aux idiolectes ainsi qu’à l’influence du plurilinguisme
.
Philippe GUISARD

LE MARCHÉ AUX LANGUES.
LES EFFETS LINGUISTIQUES DE LA MONDIALISATION
, de Louis-Jean Calvet
Plon, 2002, 220 p., 18 €
« Les langues comme les monnaies [...] peuvent se déprécier, être dévaluées ou, au contraire, gagner de la valeur. [...] Pouvons-nous briser ce lien entre les langues et la loi du marché d'une part, entre l'argent et la langue d'autre part, par exemple entre le dollar et l'anglais ? »
Pour classer les langues, l’auteur imagine un modèle gravitationnel : aujourd’hui, l’anglais est la langue « hypercentrale » autour de laquelle gravitent une dizaine de langues « supercentrales » (espagnol, français, hindi, arabe...). Elles sont à leur tour pivots de la gravitation de cent à deux cents langues centrales autour desquelles évoluent cinq à six mille langues périphériques. Passant sans cesse de la théorie à la pratique, c’est à travers l’étude de cas réels – depuis le sumérien – que Louis-Jean Calvet éclaire son propos.
Quant aux politiques linguistiques, leurs tendances dominantes s'apparentent au libéralisme économique : laisser faire la loi du marché, laisser jouer la concurrence. Mais « la situation à laquelle nous sommes confrontés [une demande fortement dominante face à un choix virtuel illusoire] relève plutôt du monopole », ce qui mène de facto à l’écrasement des langues les plus faibles. En conclusion, l’auteur se demande comment y remédier et donne quelques pistes.
Un livre passionnant qui répond d’une façon originale aux questions posées par le recul de la langue française.
Claire Goyer

Aux éditions Belin
LES MOTS DES PARCS ET DES JARDINS, de Colette Guillemard
(2001, 352 p., 13,72 €)
LES MOTS DE LA MER, de Christophe Hardy
(2002, 628 p., 15,50 €)
LES MOTS DE LA PEINTURE, d’Alain Leduc
(2002, 628 p., 15,50 €)
LES MOTS DE LA PRESSE ÉCRITE, de Serge Bénard (2002, 400 p., 13,70 €)
La collection « Le français retrouvé », dirigée par Jean Bouffartigue, s’est enrichie de quatre nouveaux dictionnaires thématiques.

Le premier propose une promenade sémantique dans le vocabulaire fleuri et varié du monde végétal : cet itinéraire savant et divertissant, concret autant qu’allégorique, nous fait passer de l’art et de la science des jardins aux multiples formes du jardinage.

Le deuxième donne un aperçu le plus complet possible de notre culture maritime présente et passée, offrant un large choix d’expressions, d’argots, de parlers des marins, sans oublier le vocabulaire des écrivains et poètes qui ont chanté la mer.

Le troisième recense les termes spécialisés qui se rapportent aux techniques, aux couleurs, aux matériaux ainsi qu’aux écoles et aux grands débats du monde de l’art. L’éclectisme de cet ouvrage reflète la pluralité des courants de cette discipline.

Le quatrième explore le vocabulaire de la presse tout au long de son histoire, les techniques anciennes ou récentes, le jargon du métier, les grandes figures et les étapes majeures de cette odyssée.

Agrémentés de citations, ces dictionnaires spécialisés se révèleront fort utiles et didactiques, quel qu’en soit le public.
Ph. G.

L’AVENIR DU FRANÇAISDANS LE MONDE, d’Axel Maugey
Humanitas, Québec, 2002, 170 p., 22 $, en vente à la Librairie du Québec, 30, rue Gay-Lussac, 75005 Paris, au prix de 24,05 €
Depuis La Francophonie en direct (1987) jusqu’à De la francophonie québécoise à la francophilie internationale (2001), en passant par Le Roman de la francophonie (1993) et Propos sur le Québec et la francophonie (1996), etc., notre ami Axel Maugey se passionne pour L’Avenir du français dans le monde. Dans ce nouvel essai, il analyse la position et les risques de régression du français en France et au Québec. Mais l’auteur reste optimiste et démontre – avec l’aide de nombreux témoins, dont l’écrivain Albert Memmi, les professeurs Sergio Zoppi et Anne de Vaucher Gravili... – que la France, le Québec, l’Afrique noire et le Maghreb constituent une véritable force francophone, qu’il faut faire croître sans tarder.
Guillemette MOUREN-VERRET

LE FRANÇAIS DANS TOUS SES ÉTATS, sous la direction de Bernard Cerquiglini, Jean-Claude Corbeil, Jean-Marie Klinkenberg et Benoît Peeters
Flammarion, collection « Champs », 2002, 416 p., 8,69 €
Il s’agit de la réédition de Tu parles ! ? Le français dans tous ses états, dont Claudie Beaujeu a fait une critique élogieuse dans DLF (no 200, p. 61-62). Dans le prolongement de l’exposition éponyme présentée en 2000 à Bruxelles, Lyon, Dakar et Québec, Benoît Peeters vient d’éditer un DVD-vidéo interactif et un livret de 16 pages (éditions Les Impressions nouvelles, 30 €) pour mettre en évidence la diversité, la vitalité et la modernité de la langue française et de la francophonie. Son titre ? Le français dans tous ses états !
G. M.-V.

Avant d’en faire le compte rendu, signalons :
Nos adhérents publient
Retour haut de page Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •