Défense de la langue française   

DLF, n° 252

EN FRANÇAIS CORRECT, recueil de 244 chroniques écrites et rassemblées par la Délégation du Cher de DLF
Cet ouvrage de 264 pages peut être commandé à DLF, délégation du Cher, Les Thébaults, 18510 Menetou-Salon, 12 € + port 3,55 €
Ces 244 chroniques rappellent le bon usage de termes et d’expressions. Il mérite l’attention de tous nos amis qui n’habitent pas le Cher, car il chasse nos hésitations, nous débarrasse de nos doutes, et nous met sur la bonne voie sans verbiage, simplement. C’est l’oeuvre de sept personnes qui nous donnent les explications nécessaires pour que nous ne tombions pas dans l’erreur et ne prenions pas un mot pour un autre ou une expression pour son contraire. On y trouve des mots de physionomie très proche, qu’il ne faut pas confondre, comme coasser et croasser, manière pour des animaux de s’exprimer, ceux qui coassent sautent et nagent, ceux qui croassent volent et n’ont pas tous dans le bec un fromage. De même avec clore et clôturer, exaucer et exhausser, repère et repaire, somptueux et somptuaire, immanent, imminent et éminent. Et, quelles que soient vos sympathies politiques, ne vous perdez pas dans les accords des adjectifs de couleur, vous trouverez ici réponse à vos inquiétudes. Dans ce recueil, que de choses à réviser ou tout simplement à apprendre ! Les chroniques sont numérotées, titrées et annoncées dès le début du volume dans la table des matières. Difficultés grammaticales, ponctuation, accords, figures de style, nuances, homophonies, tout est clairement présenté, expliqué. De plus, avec sa bonne simplicité, ce témoignage d’amour pour notre langue nous offre un bien agréable plaisir, celui d’une lecture utile et profitable... Jacques Dhaussy

LE PARTICIPE PASSÉ. TOUS LES ACCORDS D’ABAISSER À ZYEUTER, 959 VERBES de Jean-Pierre Colignon
Victoires Éditions, 2014, 230 p., 16 €
Notre correcteur en chef préféré vole une fois de plus à notre secours. Si un mauvais accord de participe passé peut entraîner faux-sens ou contresens, plus absurde ou fâcheux l’un que l’autre, vous les éviterez après avoir dûment lu et assimilé ses conseils. Faites les exercices de contrôle, picorez à loisir dans les centaines d’exemples d’accords, et vos interrogations et doutes concernant le participe passé seront balayés comme fétus de paille. Nicole Vallée

SUJETS FRANÇAIS, de Nicolae Manolescu, traduit du roumain par Dominique Ilea
Ginkgo éditeur, 2014, 272 p., 19 €
Nicolae Manolescu, ambassadeur de Roumanie à l’Unesco, est aussi le président de l’Union des écrivains de son pays. Il est l’auteur d’une quarantaine d’ouvrages, et celui-ci est une anthologie d’essais. Ce sont des articles et des études de quelques pages sur des sujets très divers. Voici plusieurs titres alléchants : « Le Grand Meaulnes » (1970), « Les arbres et la forêt » (1979), « Le vin herbé » (1981), « Images parisiennes » (1982), « Notes sur Don Juan » (1985), « Une coquette chez les carmélites » (1985), ou encore « La faute d’orthographe » (1987), qui n’a rien d’une méditation sur les accords estropiés ou les Nouvelles publications genres mal accordés, mais sur une faute de graphie de Julien Sorel... Bref, le regard intense d’un étranger bienveillant sur notre littérature et quelques-uns de nos écrivains. Sans doute, une invitation à réviser nos classiques. Comment ne pas aimer qu’un étranger s’intéresse à nos lettres quand bien des Français les négligent ! On trouvera dans ces Sujets français de précieuses remarques de Montherlant sur Mauriac, par exemple... Jacques Dhaussy

DICTIONNAIRE DES TERMES DE CHASSE PASSÉS DANS LA LANGUE COURANTE. POIL ET PLUME de Michèle Lenoble-Pinson, préface de Jean Pruvost
Champion classiques, « Références et Dictionnaires », 2013, 258 p., 12 €
Êtes-vous un fervent adepte de la chasse ? Personnellement, je prise fort peu cette façon de passer son temps. Je puis cependant me réjouir, avec vous bien sûr, qu’elle ait enrichi notre langue d’expressions savoureuses et pittoresques, utilisées quotidiennement, bien souvent sans que nous en soupçonnions l’origine : d’être aux abois à de haute volée, de battre de l’aile aux dés pipés, de chaperonner à prendre en défaut, de se leurrer à rompre les chiens... Très abondante bibliographie, index des mots-clés. Nicole Vallée

LE VOYAGE DES MOTS. DE L’ORIENT ARABE ET PERSAN VERS LA LANGUE FRANÇAISE d’Alain Rey,
calligraphies de Lassaâd Metoui

Guy Trédaniel éditeur, 2013, 448 p., 29,90 €
De quel ad-mi-ra-ble ouvrage nous comble aujourd’hui notre très cher lexicographe Alain Rey et l’artiste ès calligraphies qu’il nous révèle pour notre plus grand bonheur. Suivons-les donc pour un voyage enchanté dans l’Orient des Mille et Une Nuits.
Nous savions, certes, que nous devions à l’arabe des mots tels que divan, sofa, babouche, voire zéro. Mais il en est tant d’autres, la plupart bien inattendus : alezan, bergamote, chemise (eh oui !), douane, estragon, fanfare, guitare, houle, jupe, lilas, mérinos, nuque, orange, pêche, risque, satin, turban, yaourt... 270 en tout, j’ai compté pour vous. Nicole Vallée

MOTS ET FOURNEAUX. LA CUISINE DE A À Z, HISTOIRE, LANGUE ET PATRIMOINE, de Tristan Hordé
Éditions Sud-Ouest, 2013, 528 p., 17,90 €
Depuis qu’il a découvert le feu, l’homme s’est mis à cuisiner, et de façon de plus en plus élaborée (et savoureuse). Alors, tous ces plats et les ustensiles qu’ils exigeaient, il a bien fallu les nommer, à mesure qu’on les inventait. Voici donc un dictionnaire de plus de 1 600 mots de la langue française, tous relatifs à l’art culinaire, avec leur origine, le moment de leur apparition, leur évolution, leur disparition éventuellement : d’abaisse à zakouski, de casse-noix à safran, de fourneau à pain, de matelote à saucisson... Naturellement, vous savez faire la sauce gribiche et la poutargue n’a pas de secret pour vous non plus que la truffade et la garniture à la valencienne... Même si, horreur, vous vous nourrissez de sandwiches, voire de hamburgers, vous apprécierez ce dictionnaire. Abondante bibliographie. Nicole Vallée

NE CONFONDEZ PAS, d’Étienne Le Gal
Éditions Manucius, « Le philologue », 2013, 172 p., 13,20 €
Cette réédition (1927), plus que bienvenue, est indispensable. Pourriez-vous jurer, la main sur le coeur, que jamais, au grand jamais, vous ne confondîtes bandeau et banderole ; déduire et induire ; moussu et mousseux ; vénéneux et venimeux... Quand vous aurez pris connaissance de ces quelque 150 entrées, vous « exulterez » d’être enfin sorti de vos confusions, et vous « exalterez » l’auteur d’articles comportant, outre leur étymologie, des citations bien adaptées et des explications très compréhensibles pour des lecteurs compréhensifs. Index. Nicole Vallée

LE BOUQUIN DES DICTONS, d’Agnès Pierron
Robert Laffont, « Bouquins » 2013, 1056 p., 30 €
Comme le rappelle si bien l’auteur, un tel ouvrage vous permet de « dire, tout en n’engageant à rien, pour le plaisir de parler... », donc de briller dans les salons et les chaumières, en passant par les cafés, les files d’attente et autres lieux de rencontre, sans parler de la toile... Ah ! pouvoir asséner doctement des « Pleurs de femme et pluie d’été gros ruisseaux n’ont jamais fait » ; « À la Saint-Onésiphore la sève s’endort » ou bien : « Clair de lune à Noël, dans la ruche peu de miel » ; « Quand il tonne en mai, les vaches ont du lait » ; « Qui se marie par amour a bonnes nuits et mauvais jours »... Ces centaines de dictons sont très intelligemment classés : Le calendrier, La nature (Faune, Flore et Fruits, Météores), L’Homme, Le Corps sain (Géographie des corps, Manifestations du corps, Le corps vêtu, Le corps nourri, Les faiblesses du corps, La femme et l’homme, Les métiers). Liste des fêtes du calendrier. Bibliographie. Les dictons ? « Une façon d’enchanter le monde ». Nicole Vallée

LE GOÛT DES MOTS, de Françoise Héritier
Odile Jacob, 2013, 112 p., 10,90 €
Une célèbre anthropologue nous invite à partager son irrépressible goût pour les mots, « leur brillance, leur satiné, leur rugosité et leur plus ou moins grande adéquation à la réalité qu’ils expriment ». Elle distingue trois catégories de mots, tels que vache, bassine, sarcasme, s’ébaubir, dont la sonorité colle à la chose ; ceux qui ne lui vont pas et basculent dans l’étrangeté, armoire, rue, cuiller ; enfin, ceux qui d’emblée ont pour elle un autre sens que celui qui leur est ordinairement attribué : flagornerie, mâchicoulis, vergogne, caresse... Il y a déjà là de quoi vous allécher. Mais la suite est d’une merveilleuse drôlerie. Madame la professeure au Collège de France nous donne une liste non exhaustive de toutes ces expressions dont nous émaillons notre parler quotidien : se rincer l’oeil, ne pas payer de mine, faire feu de tout bois, sans y aller par quatre chemins, pour terminer par quelques « récits » composés uniquement de ces quasi-banalités : « Il vous fait tourner en bourrique... », « Personne n’est à la noce avec lui... », « Il faudrait lui manger dans la main... » Venez goûter les mots avec Mme Héritier, la bien nommée ! Nicole Vallée

C’EST L’HISTOIRE D’UN MOT, de Jean-Loup Chiflet
Chiflet et Cie, 2013, 160 p., 12,95 €
« Car le mot, qu’on le sache, est un être vivant. » Nul n’aurait mieux su illustrer ce propos de Victor Hugo que l’auteur bien connu d’Oxymore, mon amour !, Français, mon amour !... et bien d’autres... Le mot, né à la « Clinique du Larynx », a passé ses premières années à l’école « Grammaire », encadré par « Mlle Syntaxe » et « M. Style ». Vous irez de surprise en ébahissement au fil des différents chapitres : « Quand la famille “Mots” découvre les bains de mer », la différence entre nudiste et naturiste, fond, fonds et fonts, tricot et pull-over. « Et l’amour dans tout ça » : la poêle et le poêle ; déclin, berne, désarroi, privés du pluriel auquel sont condamnés victuailles, fiançailles et vivres. Survolons « Où il est question d’éducation », « Où l’on reparle de M. Style... », « Entre M. Cliché et tante Périphrase », « Où il est question de politique... », « Archives secrètes du Commissariat aux Affaires textuelles » Nicole Vallée

PETIT DICTIONNAIRE INSOLITE DES MOTS DE LA FRANCOPHONIE, de Loïc Depecker
Larousse, 2013, 160 p., agréables illustrations, 6,90 €
Monsieur le président de la Société française de terminologie nous invite à un fabuleux périple à travers le beau pays de la francophonie et de son vocabulaire, surprenant parfois mais savoureux toujours. Pas moins de 800 mots et expressions répartis en quelque 60 rubriques de la vie quotidienne. Pour chacun, la zone géographique, la définition, le contexte suivi de son commentaire.
Et nous ne manquerons pas cette occasion de vous combler avec notre petit jeu des devinettes : les coassements des ouaouarons1 ne l’empêchent pas de serrer dans la cachemaille2 sa caillasse3 de couillonneur4. Ce caïman5 n’a nul besoin de copions6 dans sa carnassière7. Que c’est bon une soquette8, quand on est kaoté9, mais mieux vaut ne pas rêver aux ours10, et nous pourrons ensuite manger un pain chargé11 arrosé d’un quatre-fois-cinq12... Index bibliographique. Nicole Vallée
1. Louisiane, grenouille. 2. Suisse, tirelire. 3. Congo, argent. 4. Île Maurice, escroc. 5. Côte d’Ivoire, élève qui travaille même la nuit. 6. Belgique, antisèche. 7. Belgique, cartable. 8. Belgique, petite sieste. 9. Sénégal, fatigué. 10. Canada, faire des cauchemars. 11. Cameroun, sandwich. 12. Sénégal, vin de palme.

Signalons aussi :
  • À VÉLO OU À BICYCLETTE, NOM D'UN TOUR !, de Jean Pruvost (Honoré Champion, « Champion les mots », 2014, 144 p., 9,90 €).
  • DICTIONNAIRE DE LA DER DES DER. LES MOTS DE LA GRANDE GUERRE (1914-1918), de Benoît Meyer, préface de Jean Pruvost (Honoré Champion, « Champion les dictionnaires », 2014, 348 p., 19 €).

  • * * *
  • 1 FAUTE PAR JOUR. L’ACTUALITÉ PIÉGÉE PAR LE CHAMPION DU MONDE D'ORTHOGRAPHE, de Bruno Dewaele (Éditions de l'Opportun, 2014, 538 p., 10,90 €).
  • PARDON MY FRENCH. LA LANGUE FRANÇAISE UN ENJEU DU XXIe SIÈCLE, d’Hervé Bourges (Éditions Karthala, « Disputatio », 2014, 288 p., 18 €).
  • DICTIONNAIRE DU NOUVEAU FRANÇAIS, d’Alexandre des Isnards (Allary Éditions, 2014, 526 p., 21,90 €).
  • L'ASSASSIN COURT TOUJOURS, ET AUTRES EXPRESSIONS INSOUTENABLES, de Frédéric Pommier (Seuil et France Inter, 2014, 252 p., 15 €).
  • LANGUE ET SCIENCE, d’Alain Bentolila et Yves Quéré (Plon, 2014, 216 p., 15,90 €).
  • EXPRESSIONS DÉSUÈTES de Dominique Foufelle (Chêne, « Les couleurs du français », 2014, 256 p., 9,90 €).
  • PETIT DICO FRANGLAIS-FRANÇAIS, d’Alfred Gilder (First Éditions, 2014, 160 p., 2,99 €).
  • MY TAILOR IS RICH BUT MY FRANÇAIS IS POOR, d’Alain Schifres (Éditions First, 2014, 144 p., 12,95 €).
  • LES MOTS CROISÉS DU PETIT ROBERT. TOUT L’UNIVERS DU PETIT ROBERT EN 50 GRILLES THÉMATIQUES, de Bernard Philippet, Julien Soulié, Jean-Pol Vanden Branden et Laurence Laporte (Le Robert, 2013, 132 p.,15,90 €).
  • LE(S) FRANÇAIS DANS LA MONDIALISATION, de Véronique Castellotti et nombreux contributeurs (EME Éditions, 2013, 472 p., 42 €).
  • ENSEIGNER LA GRAMMAIRE, sous la direction d’Olivier Bertrand et Isabelle Schaffner, préface de Jean Erhsam (Les Éditions de l’École polytechnique, 2013, 452 p., 28,50 €).
  • 365 EXPRESSIONS PARISIENNES EXPLIQUÉES, de Dominique Foufelle (Chêne, 2013, 240 p., 15,90 €).
  • SORTIR DE L'HYPNOSE NUMÉRIQUE, de Roland Reuss, traduit par Brigitte Vergne-Cain et Gérard Rudent
    (Éditions des îlots de résistance, 2013, 150 p., 13 €).
Nos adhérents publient
  • François Taillandier, après son premier volume L’Écriture du monde (de la chute de l’Empire romain d’Occident jusqu’au Ve siècle), nous offre une suite avec La Croix et le Croissant (Stock, 2014, 260 p. 19 €).
  • Dans Campistron, d’amour, de théâtre et de guerre, mémoires d’un gentilhomme gascon, Georges Soubeille retrace la vie de l’un des généraux de Louis XIV, qui fut écrivain et membre de l’Académie française (Éditions universitaires du Sud, 2013, 206 p., 18,50 €).
  • Serge Lebel a côtoyé les acteurs de 1940 à 1960, dont Laurel et Hardy, et Fernandel. Il publie Mon cinéma en culottes courtes. Mémoires d’un enfant-acteur, de la Libération aux sixties (L’Harmattan, 2014, 200 p., 20 €).
  • Avec Marcienne Martin, des contes et rencontres, histoires à chanter ou à murmurer : Mots et Fictions (Éditions Dédicaces, 2014, 100 p., 13,29 €). L’ouvrage est consultable sur internet.
  • Jacqueline Tartar, professeur de lettres classiques, écrit des livres humoristiques relatant une vie familiale et professionnelle mouvementée, et des pièces de théâtre, telles que Haridelle et vieille bourrique ou les Gaietés du tribunal (Éditions Tarmeye, F43520 Mazet-Saint-Voy, 5,34 € + frais de port).
  • Yvan Gradis édite chez Pascal Galodé Détruire Notre-Dame (2014, 300 p., 21,90 €), roman fantastique. Humour noir garanti.
  • Jean-Pierre Colignon vient de terminer deux nouveaux livres : Curiosités, jeux et énigmes de la Bretagne (Albin Michel, 224 p., 13,90 €) et Le Petit Abécédaire de la Grande Guerre (Le Courrier du livre, à paraître).
  • Musicologue, Bernard Fournier est l’auteur de cinq ouvrages sur le quatuor à cordes, édités chez Fayard (1999, 2000, 2004, 2010 et 2014). Son site : bernard-fournierquatuor. com.
  • Vous avez aimé Indochine, l’envoûtement, de Jean de La Guérivière, voici Colonisation. Carnets romanesques (Éditions Bibliomane, 2014, 288 p., 25 €). Ni apologie ni procès, mais un passionnant voyage dans notre histoire souvent méconnue.
Retour haut de page Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •