Défense de la langue française   
Le français pour Chahdortt Djavann
-------------------------------------

Chahdortt Djavann Invitée d’honneur du déjeuner du 14 juin, Chahdortt Djavann a refusé d’être enregistrée, mais nous a promis un texte sur la langue française. En attendant, nous avons choisi un extrait de son dernier ouvrage : Je ne suis pas celle que je suis (Flammarion, 2011, 544 p., 21,40 €).

Elle menait une vie de recluse. Après son travail, elle se réfugiait dans sa chambre qui se trouvait dans le même immeuble. Ses soirées, sans exception, elle les passait en compagnie du Robert. Elle entreprit de le lire d’un bout à l’autre. Elle quittait sa chambre pour habiter le dictionnaire. Travailler les mots, tous les mots. Il y avait des mots récalcitrants, qu’elle ne parvenait pas à dompter, d’autres lui restaient étrangers, avec lesquels le courant ne passait pas ; soit la sonorité lui paraissait incongrue, soit la signification fade ; et enfin, il y en avait qui lui allaient droit au coeur ; dès la première énonciation, dès les premières explications, c’était le coup de foudre. Elle passait la soirée à lire, à relire la colonne, à répéter le mot, à apprendre les phrases des écrivains cités en exemple. Le premier mot dont elle tomba amoureuse se trouvait à la lettre A, à la deuxième page du Robert. Un amour douloureux comme le sont les grandes amours. « Abandon ». « Abandonner », elle l’était, et « Abandonner », elle l’avait fait. Est-ce stupide d’avouer que ce mot la fit pleurer ?
« Abandonner un enfant ». « Ses forces subitement l’abandonnèrent »... Elle avait tout abandonné. Nul besoin des êtres humains, nul besoin des Français pour apprendre le français.
À l’écart de la civilisation, à l’abri des humains, fuyant toute rencontre, évitant la moindre communication, éludant toute forme de vie sociale, faisant abstraction de la ville, seule, avec les mots de son Robert elle se construisait des châteaux.
Chahdortt Djavann est l’auteur de quatre essais :
Bas les voiles ! (2003) ;
Que pense Allah de l’Europe ? (2004) ;
À mon corps défendant, l’Occident (2007) ;
Ne négociez pas avec le régime iranien (2009) ;

et de cinq romans :
Je viens d’ailleurs (2002) ;
Autoportrait de l’autre (2004) ;
Comment peut-on être français ? (2006) ;
La Muette (2008) ;
Je ne suis pas celle que je suis (2011).
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •