Défense de la langue française   
« Pour les Nuls »
----------------------------------------------



Invité d’honneur de notre déjeuner du 9 juin, l’écrivain et directeur de collection Jean-Joseph Julaud avait choisi de répondre aux questions des participants. Grâce à Alexandre François, qui a transcrit l’enregistrement, nous reproduisons sa première réponse.


Q. : Pourquoi avez-vous intitulé vos livres « pour les Nuls » ?

J.-J. Julaud : L’histoire de la collection « pour les Nuls » commence en 1987, à New York, où se réunissent des libraires et des éditeurs comme John Kilcullen. Lors d’un déjeuner, ce dernier propose de faire un livre expliquant simplement le domaine complexe de l’informatique. Le cahier des charges à respecter comporte trois éléments dominants : mettre le lecteur en confiance en lui promettant de tout lui expliquer, sans aucun mot compliqué, en avançant pas à pas ; ajouter un peu d’humour ; transmettre autant de savoir que les livres compliqués. Quatre ans plus tard naît, à San Francisco, le premier livre sous le titre « MS-DOS for Dummies ». Pour ceux qui connaissent l’anglais, « for dummies » [« pour les demeurés », NDLR] n’est pas très flatteur et pourtant, ce livre a beaucoup de succès là-bas. On publie plusieurs autres livres dans le domaine de l’informatique et rapidement, en deux ou trois ans, la collection « for Dummies » devient numéro un aux États- Unis. Les Américains décident alors de transformer la collection « for Dummies » en licence pour la vendre aux pays étrangers. En France, la maison d’édition Sybex l’exploite pendant deux ans avant de faire faillite en 1998. Dès lors, les plus grandes maisons d’édition sont intéressées pour reprendre la licence, sachant que la collection a connu aux États-Unis un succès très important non seulement dans le domaine de l’informatique, mais aussi dans des sujets généraux – par exemple Le Jardin pour les Nuls ou Élever son chien pour les Nuls.
En 1998, le directeur des éditions First, Serge Martiano, pour lequel je commençais à travailler, me dévoile secrètement son intention d’acheter la licence « for Dummies », qui sera traduite en France par « pour les Nuls » – employée bien évidemment au second degré, dans un registre humoristique. Il me propose d’écrire le premier livre en français, non traduit de l’anglais. Ce sera Le français correct pour les Nuls, qui paraît en 2001. Ce livre crée la surprise, car tous les lecteurs associaient habituellement la collection « pour les Nuls » à l’informatique. Malgré tout, le livre marche et atteint actuellement les 100 000 exemplaires. Mais le coup de tonnerre ne s’était pas encore manifesté. En 2003, mon éditeur me propose d’écrire L’Histoire de France pour les Nuls. Face à ma réticence, il me donne à lire « The Canadian History » et « The British History », vendu à 20000 exemplaires en Grande-Bretagne. Deux mois plus tard, je maintiens mon refus de traiter un sujet aussi périlleux que l’Histoire, que je considère comme propriété de l’Université en France. Le directeur financier, Vincent Barbare (P-DG de First depuis) me convainc alors, plus en raison de l’amitié qui nous lie que par de gros à-valoir. J’ai commencé l’écriture en novembre 2003, puis remis mon manuscrit en mai 2004. Personne n’y croyait vraiment, sauf mon éditeur. Avec une première distribution à 1500 exemplaires sur un tirage de 5000, tout le monde s’attendait à la mort proche du livre. Une semaine après, la totalité du tirage était écoulée et, partout, les libraires en redemandaient. Au Noël suivant, nous étions à 100000 et maintenant nous sommes à un million ! Par la suite, j’ai continué la collection « pour les Nuls », avec La Littérature française pour les Nuls l’année suivante, puis La Géographie française pour les Nuls et récemment La Poésie française pour les Nuls, dont l’écriture fut un grand bonheur pour moi.
À l’intérieur de la marque, j’ai également créé des collections pour lesquelles j’ai recruté des auteurs comme celui de La Corse pour les Nuls. Je l’ai rencontré en 2009, au Salon du livre d’Autun. Je reprenais alors le train et, par le plus grand des hasards, je me suis retrouvé face à ce jeune homme avec qui la conversation s’est engagée. J’apprends que sa famille est corse depuis toujours et que ses ancêtres ont été adoptés par Pozzo di Borgo. J’apprends aussi qu’il est nègre pour les hommes politiques, qu’il a fait plusieurs ouvrages spécialisés et qu’il intervient régulièrement à la radio et à la télévision. Voilà donc un homme qui sait écrire et qui est certainement très informé sur la Corse. Or il n’est pas facile d’écrire sur la Corse – je dirais que c’est explosif ! – donc il me fallait un vrai Corse, suffisamment diplomate et souple dans son écriture. Et comme il possédait de l’humour, je lui ai parlé de ce livre. Il a été immédiatement enthousiasmé puis, quatre mois plus tard, il nous livrait 500 pages extraordinaires, où la Corse devient une île magique. À ce jour, le livre a été réimprimé cinq fois ; c’est un des plus gros succès de la nouvelle collection « Régions de France ».


Jean-Joseph Julaud, écrivain, est né en 1950 à
Beslé-sur- Vilaine (Loire-Atlantique).

Diplôme : CAPES de lettres modernes.

Carrière : professeur d’histoire-géographie (1970-1990), puis de lettres (1990-2004).
Écrivain (depuis 2004), membre de l’académie de Bretagne et des Pays de la Loire.

Parmi ses oeuvres : Le Sang des choses (prix de la nouvelle de la Ville du Mans 1983) ;
La Nuit étoilée (prix de la fondation Paul-Ricard 1984) ;
Pour mieux dire « Peut mieux faire » (1986) ;
Mort d’un kiosquier (1994) ;
On dit, on prononce, on écrit, on conjugue, Mon enfant est au collège et je le soutiens efficacement et Mon enfant est à l’école primaire, je le soutiens efficacement (1999) ;
Le Petit Livre du français correct (2000, 2002, 2005) ;
Tu feras l’X (Grand prix des écrivains de l’Ouest, 2002) ;
Le français correct pour les Nuls (2001) ;
Le Petit Livre de la conjugaison correcte (2002) ;
Café grec (2003) ;
L’Histoire de France pour les Nuls (2004) ;
La Littérature française pour les Nuls ;
La Marche de l’Empereur (trois livres pour enfants) (2005) ;
Le Petit Livre des grandes dates de l’histoire de France, Anthologie de la poésie française et La Géographie française pour les Nuls (2006) ;
Camarón (2008). Site : www.jjjulaud.com.

Décoration : chevalier des Palmes académiques.

• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •