Défense de la langue française   
Le français pour Jean-François Parot
----------------------------------------------

L’invité d’honneur du déjeuner du 7 avril, Jean-François Parot, est l’auteur des « Enquêtes de Nicolas Le Floch », commissaire au Châtelet autour des années 1780, dont certaines sont reprises en feuilletons par France 2.

Dans chacun de ses ouvrages, il insère des mots anciens, pour les faire revivre, et quelques recettes de cuisine.
Nous reproduisons ci-dessous, extraite de L’Honneur de Sartine (Jean-Claude Lattès, 2010, 496 p., 18 €), une recette préparée1 « pour des invités qui se retrouvèrent à neuf heures de relevée » : la strouille à l’italienne.


— Voyez, ma pâte [aux oeufs] est abaissée... Je vais lui fournir de quoi la nourrir et vous satisfaire.
Il se porta vers le potager et leur montra un plat contenant des tronçons de moelle qu’il fit prestement pocher dans un bouillon odorant. Ensuite, il fit revenir au beurre des oignons coupés en dés et un hachis de jambon de Westphalie. Après quelques minutes, il y ajouta de la mie de pain, du parmesan, sel, poivre, cannelle, muscade ainsi que la moelle.
— Il faut laisser refroidir le tout et rafraîchir le cuisinier, dit il, en ouvrant un antique flacon. [...]
— Guillaume [...], le bouillon est chaud et votre farce est froide. Semacgus étendit avec amour les ingrédients sur la pâte, rectifia les assaisonnements avant de la rouler en un boudin qu’il plaça dans un torchon et ficela avec soin à ses deux extrémités.
— Nous allons le faire cuire deux bons quarts d’heure. D’ici là je serai à table, mais la chère Awa y pourvoira. Une fois déballé, elle le découpera en rondelles, dressera le tout sur un plat et le recouvrira de fromage de Parmesan et de beurre frais fondu. Avec la pelle rougie au feu, elle fera enfin surgir un léger gratin et nous nous...
— ... régalerons ! cria Bourdeau d’enthousiasme.


Jean-François Parot, diplomate, écrivain, est né en1946 à Paris.
Diplômes : licence de lettres, maîtrise d’histoire, certificat d’études supérieures d’ethnologie.

Carrière : En poste à l’ambassade de France au Zaïre (1974-76),
au Qatar (1974-78),
à Djibouti (1978-80),
détaché auprès du ministère de l’Industrie (1980-82),
consul général à Ho-Chi-Minh-Ville (Vietnam) (1982-86),
premier conseiller au Burkina Faso (1986-89),
sous directeur du personnel à l’administration centrale (1989- 91),
consul général à Athènes (Grèce) (1991-94),
premier conseiller en Bulgarie (1994-99),
ministre-conseiller en Tunisie (1999-2002),
directeur adjoint de la Coopération militaire et de défense (2002-06),
ambassadeur en République de Guinée-Bissau (2006-10).

Œuvres : L’Énigme de la rue des Blancs-Manteaux,
L’Homme au ventre de plomb (2000),
Le Fantôme de la rue Royale (2001),
L’Affaire Nicolas Le Floch (2002),
Le Crime de l’hôtel Saint-Florentin (2004),
Le Sang des farines (2005),
Le Cadavre anglais (2007),
Le Noyé du Grand Canal (2009),
L’Honneur de Sartine (2010).

Décorations : chevalier de la Légion d’honneur et de l’ordre national du Mérite.

• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •