Défense de la langue française   
La langue française pour Jean-Robert Pitte
----------------------------------------------



Ancien président de l’université Paris-Sorbonne et de Paris-Sorbonne-Abou-Dhabi, notre invité d’honneur, membre de l’Académie des sciences morales et politiques, s’est montré extrêmement préoccupé par l’état de l’enseignement en France, notamment dans les universités.
Nous le remercions d’être venu nous alerter et de nous autoriser à reproduire des extraits de Stop à l’arnaque du bac (Oh éditions, 2007).

La disparition des littéraires, en France, a des conséquences lourdes pour l’ensemble du pays. Notre élite est très douée techniquement. Mais il lui manque un fonds de culture littéraire et humaniste. Et cela, c’est dramatique. Car la littérature et la philosophie permettent d’instiller la culture du doute, de la complexité. Nous sommes le seul pays développé où toute une partie de l’élite politique et économique ne lit guère de romans, n’a jamais pratiqué la recherche, même après avoir fait des études d’ingénieur. Celles-ci sont tournées vers la technique et comportent peu de liens avec les laboratoires de recherche, cette autre école merveilleuse de la remise en cause et du questionnement.
Mais redonner ses lettres de noblesse à la culture littéraire ne se fera pas sans rendre, d’abord, une langue commune à tous les jeunes Français. Cela ne se fera pas sans efforts, mais le jeu en vaut la chandelle. Je le sais d’expérience : si je n’avais pas bénéficié de l’ardente exigence de mes professeurs en ce domaine, je n’aurais jamais emprunté ce qu’on n’appelait pas encore à l’époque l’« ascenseur social ».











Jean-Robert Pitte, professeur des universités, est né en 1949. Agrégé de géographie (1971), docteur ès lettres (1986).
Adjoint au chef de la mission scientifique et technique au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (1986-88).
Professeur (depuis 1988) à l’université Paris-IVSorbonne, directeur de l’Institut d’urbanisme et d’aménagement (1988-91), directeur de l’UFR de géographie et aménagement (1991- 93), chef de la mission de la carte universitaire au ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (1993-95), vice-président (1997- 2001), président de l’université Paris-IV Sorbonne( 2003-2008) et de Paris-Sorbonne- Abou-Dhabi (2006-2008) ; président de la Société de géographie (2009).
Distinctions et décorations : membre de l’Académie des sciences d’outre-mer, de l’Academia Europaea, membre de l’Institut.
Chevalier de la Légion d’honneur, officier dans l’ordre national du Mérite, des Palmes académiques et des Arts et Lettres.
Parmi ses oeuvres : Histoire du paysage français,
Le Japon (1991),
La France (1997 et 2006),
Le Vin et le Divin (2004),
Jeunes, on vous ment (2006),
La Sorbonne.
750 ans au service des humanités (2008).
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •