Défense de la langue française   

Corrigés de l'année 2012

I. À l’aide de préfixes, donnez les contraires des mots suivants (ex. : visible → invisible) : familières ou argotiques. Les connaissez-vous ?
1. sain..................................malsain
2. content............................ mécontent
3. habillé..............................déshabillé
4. logique.............................illogique
5. mobile..............................immobile
6. pair..................................impair
7. plaisant...........................déplaisant
8. proportionné...................disproportionné
9. régulier...........................irrégulier
10. satisfait........................insatisfait
sur 5

II. Complétez ce texte avec des mots qui se prononcent « san » :
Sa valise à la main, elle s'en va, sans regrets, vers la gare. Son séjour en Bretagne a été cent fois moins agréable que le précédent. Et voilà que, sans s'en apercevoir, elle n’avait pas pris le bon chemin ! Aussi se fait-elle du mauvais sang ; elle sent qu’elle risque de manquer son train. Elle avait dépensé deux cent cinquante ou trois cents euros. Cette fois, c'en était trop !
sur 10

III. Complétez les phrases suivantes avec le participe passé qui convient :
1. Des animaux étaient (peindre) peints sur les parois des grottes.
2. Les roses qu’il m’a (offrir) offertes venaient de son jardin.
3. Il lui aurait (falloir) fallu trois heures de plus pour terminer les travaux.
4. Hélène s’était (faire) fait aider par sa soeur.
5. Auriez-vous (coudre) cousu ces boutons avec du fil noir ?
6. Les enfants se sont (laver) lavés à la fontaine.
7. Les orages se sont (succéder) succédé toute la nuit.
8. Les oeufs ont (bouillir) bouilli pendant dix minutes : ils sont durs.
9. Les heures que nous avions (craindre) craint de perdre nous ont finalement été profitables.
10. L’oeuvre originale qu’il a (créer) créée n’a guère suscité l’admiration.
sur 10

IV. Chassez l’intrus ! Indiquez le verbe qui n’est pas au même temps que les autres :
1. je ferai – je lirai – je tirai – je dirai : ............................
2. je lis – j’écris – je fis – je suis : ............................
3. il balayait – il fallait – il irait – il moulait : ............................
4. nous montons – nous courrons – nous voulons – nous serrons : ............................
5. vous viendriez – vous emploieriez – vous prépariez – vous finiriez : ............................
sur 5

V. Écrivez chaque phrase en utilisant le discours indirect :
1. « Avez-vous quelque chose à déclarer ? », demandait le douanier à chaque voyageur.
Le douanier demandait à chaque voyageur s’il avait quelque chose à déclarer.
2. « Tu iras au cinéma samedi prochain », lui promirent ses parents.
Ses parents lui promirent qu’il irait au cinéma samedi prochain.
3. « Que faisiez-vous à l’heure du crime ? », demanda le juge au suspect.
Le juge demanda au suspect ce qu’il faisait à l’heure du crime.
4. « Lavez-vous les mains avant de vous mettre à table ! », recommande-t-on aux enfants.
On recommande aux enfants de se laver les mains avant de se mettre à table.
5. « Qu’est-ce qui te ferait plaisir pour ton anniversaire ? », m’ont demandé mes grands-parents.
Mes grands-parents m’ont demandé ce qui me ferait plaisir pour mon anniversaire.
sur 10

VI. « La Cigale et la Fourmi ». Lisez attentivement ce début de fable de La Fontaine, puis répondez par un seul mot à chacune des questions suivantes :
La Cigale, ayant chanté
Tout l’été,
Se trouva fort dépourvue
Quand la bise fut venue :
Pas un seul petit morceau
De mouche ou de vermisseau.
Elle alla crier famine
Chez la Fourmi sa voisine,
La priant de lui prêter
Quelque grain pour subsister
Jusqu’à la saison nouvelle.
Je vous paierai, lui dit-elle,
Avant l’août, foi d’animal,
Intérêt et principal.
La Fourmi n’est pas prêteuse :
C’est là son moindre défaut...
1. Remplacez « fort » par un synonyme : très, bien, extrêmement...

2. Trouvez le mot qui symbolise l’hiver : bise

3. Quel verbe La Fontaine emploie-t-il pour signifier « ne pas mourir » ? : subsister

4. La cigale promet à la fourmi de lui rendre plus qu’elle n’a reçu. Quel est le mot qui l’indique ? : intérêt

5. La fourmi n’a-t-elle qu’un seul défaut ? : non
sur 5

VII. Reliez les deux propositions par l’expression qui convient, choisie dans la liste suivante :
après que – avant que – comme – dès que – même si – parce que – puisque – quoique – quoi que – tant que :

1. Il n’a pas mangé son goûter parce qu'il n’avait pas faim.
2. Le coq chante dès que le soleil se lève.
3. Le jardinier tondra la pelouse quoique l’herbe ne soit pas encore très haute.
4. Je partirai demain quoi que vous en pensiez.
5. Vous le savez : elle viendra forcément se garer ici puisqu'il n’y a pas de place ailleurs.
6. Même si vous me donniez tout l’or du monde, je refuserais de vous vendre ma maison : je l’aime trop.
7. Il n’avait pas le droit de jouer avant qu'il eût terminé ses devoirs.
8. Après qu'il avait terminé ses devoirs, il allait jouer. Pas avant !
9. Tant que tu ne m’auras pas dit où tu as caché le trésor, je ne te laisserai pas partir.
10. Comme le bébé pleurait, sa mère lui donna le biberon.
sur 10

VIII. Culture générale – Rayez les réponses incorrectes :
1. Quelle est la spécialité gastronomique de la Bretagne ?
la quiche – les crêpes – le cassoulet
2. En 52 avant J.-C., quel grand chef gaulois déposa ses armes aux pieds de Jules César ?
Vercingétorix – Clodion le Chevelu – Du Guesclin
3. Dans quelle pièce de théâtre peut-on entendre – « Rodrigue, as-tu du coeur ? » ?
Marius, de Pagnol – Le Cid, de CorneilleL’Avare, de Molière
4. Quelle est la planète qu’on appelle « la planète rouge » ?
Mercure – Jupiter – Mars
5. Quel est l’auteur de l'Odyssée ?
Virgile – Homère – Ulysse
6. Quelle est la ville de naissance de Mozart ?
Zurich – Budapest – Salzbourg
7. Quel architecte restaura la cathédrale Notre-Dame de Paris ?
Viollet-le-Duc – Bartholdi – Garnier.
8. Qui a peint le tableau La Joconde, autrement appelé
Mona Lisa ?
Botticelli – Fra Angelico – Léonard de Vinci
9. Quel est le fleuve le plus long de France ?
la Seine – la Garonne – la Loire
10. Quel est le plus grand port européen ?
Marseille – Rotterdam – Londres
sur 10

IX. Terminez ces phrases comme il vous plaira, en respectant, bien sûr, la syntaxe :
Les mots écrits en gras ont été proposés par le ministère de la Culture et de la Communication, à l’occasion de la Semaine de la langue française 2012.

1. Si je pouvais vivre autrement, je serais plus heureux .
2. Si nous allions en Afrique, chez des amis, j’en serais très heureux .
3. Si elle avait accepté avec naturel mon invitation, j’aurais été plus heureux .
4. Si, éveillé(e), je poursuivais ce songe, je serais très heureux .
5. Si Georges ne m’avait pas confié son secret, j’aurais été plus heureux .
sur 5

X. Expression écrite : Parmi les cinq phrases de l’exercice IX, choisissez celle qui vous inspire le plus. Ce sera le début d’une courte nouvelle (25 lignes maximum). Vous la terminerez en donnant la morale de l’histoire en une ou deux lignes seulement.

Voici l’une des meilleures rédactions.

Si je pouvais vivre autrement, je choisirais de voyager. Je ferais plusieurs fois le tour du monde, en avion, en montgolfière, en train et en bateau. J’irais en Antarctique et au pôle Nord. J’escaladerais le mont Blanc et l’Everest. Je caresserais des loups et des lions, et j’aurais un panda comme animal de compagnie.
Je n’irais pas à l’école : j’apprendrais la géographie en regardant les paysages défiler sous mes pieds, et les langues étrangères en écoutant parler les gens. Les différentes cultures m’enseigneraient l’art plastique et la musique, et je réussirais bien à apprendre le reste.
Je découvrirais beaucoup de personnes toutes différentes. J’aurais des amis aux quatre coins du monde. Pendant les vacances, je retournerais chez mes grands-parents et je jouerais avec mes cousins et j’apprendrais encore des choses.
Mais je ne peux pas vivre autrement, alors, je me contente très bien de ce que j’ai.

Clémence B.
du collège Gustave-Flaubert, à La Marsa (Tunisie)
sur 30

Retour haut de page
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •