Défense de la langue française   
Le prix Richelieu 2016, qui a récompensé cette année un journaliste de radio, a été décerné à Natacha Polony pour sa revue de presse quotidienne sur Europe 1.
Natacha Polony a publié plusieurs ouvrages, dont : Nos enfants gâchés : petit traité sur la fracture générationnelle française (2005), Le pire est de plus en plus sûr : enquête sur l’école de demain (2011) et Nous sommes la France (2015).
Son prix lui a été remis par le président de DLF, Xavier Darcos, de l'Académie française, le 2 avril 2016, au cours d'un déjeuner dans les salons du palais du Luxembourg.


Natacha Polony, journaliste et essayiste, née en 1975, à Paris.

Diplômes : DEA de poésie contemporaine et agrégation de lettres modernes.

Carrière : professeur de lettres (1999-2000), mais démissionne de l'Éducation nationale.
Enseigne au Pôle universitaire Léonard-de-Vinci (2002-2011).
Journaliste à Marianne (2002-2009) ; au Figaro (2009- 2012).
Participe à l’émission « On n’est pas couché » sur France 2 (2011-2014).
Tient la revue de presse de 8 h 30 sur Europe 1 (depuis 2012).
Chroniqueuse au « Grand Journal » de Canal+ (2014-2015).
Anime « Polonium » sur Paris Première et « Médiapolis » sur Europe 1 (depuis 2015).

OEuvres : Nos enfants gâchés : petit traité sur la fracture générationnelle (2005), M(me) le président, si vous osiez... : 15 mesures pour sauver l’école et L’Homme est l’avenir de la femme : autopsie du féminisme contemporain (2007), Le pire est de plus en plus sûr.
Enquête sur l’école de demain
(2011), Ce pays qu’on abat.
Chroniques
2009-2014 (2014), prix de littérature politique Edgar-Faure (2014) et prix du Livre incorrect 2015.
Nous sommes la France (2015).

• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •