Défense de la langue française   

Affaires étrangères (et européennes)
Politique extérieure, francophonie, mission d'information, rapport, conclusions

121203. - Question publiée au JO le : 27/03/2007.
Mme Sylvie Andrieux appelle l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur la question de la défense de la langue française dans le monde. Le 13 février dernier, un rapport d'information relatif à la francophonie dans le monde était déposé sur le bureau de l'Assemblée nationale. Dans ses conclusions, ce rapport faisait mention de douze propositions afin de renforcer le point de la langue française dans le monde. La proposition numéro neuf de ce rapport donnait à réfléchir sur une éventuelle réforme du dispositif de centres et instituts culturels français à l'étranger, principaux instruments gérés par le ministère des affaires étrangères permettant de diffuser la culture et la langue française dans des pays non francophones. Ainsi il s'agissait, « à l'instar du British Council ou du Goethe Institut de regrouper sous un label unique les centres culturels, instituts français et alliances françaises afin de renforcer la visibilité de la présence culturelle et linguistique de la France à l'étranger ». Cette fusion des structures devait répondre au manque de lisibilité du dispositif français, parfois victime de la diversité des formules juridiques et des appellations (centre culturel, institut français, centre culturel et de coopération, alliance française, etc.), afin que la France puisse disposer d'une « marque de fabrique » plus facilement identifiable. Le rapport proposait l'engagement d'une réflexion sur une dénomination commune à l'ensemble de nos structures afin de renforcer la visibilité de la présence culturelle française à l'étranger, tout en préservant la diversité des formules juridiques. Dans ces conditions, elle lui demande de lui indiquer les mesures qu'il compte prendre afin de mettre en oeuvre cette réflexion, nécessaire à l'efficacité de notre dispositif culturel à l'étranger et complémentaire à d'autres structures comme l'AUF, l'OIF ou plus récemment France 24.

Texte de la REPONSE : à venir

Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •