Défense de la langue française   

Questionnaire d'évaluation des acquis des élèves de CM2 en maîtrise du langage et de la langue française

Question écrite n° 04747 de Mme Nicole Borvo Cohen-Seat
publiée dans le JO Sénat
du 12/06/2008
Mme Nicole Borvo Cohen-Seat attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur le questionnaire visant à évaluer le bilan des acquis des élèves de CM2 en maîtrise du langage et de la langue française. La quatrième partie de ce questionnaire prenait la forme d'un test de personnalité peu en rapport avec la pédagogie. Cela a suscité de nombreuses protestations et des inquiétudes au sein de la communauté scolaire, en général, et des parents et des enseignants, en particulier. Le manque de transparence tant sur le fond que sur la forme apparaît aux yeux de beaucoup comme évident. Suite à l'intervention du ministère, la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) a envoyé un mail aux écoles concernées demandant aux enseignants de ne pas faire remplir par les élèves cette partie du questionnaire, reconnaissant implicitement le bien fondé des craintes exprimées. Mais au-delà le ministère ne devrait-il pas se prononcer officiellement pour le retrait de cette partie du questionnaire ? Par ailleurs, il est à noter que l'enquête du ministère de l'éducation nationale concernant un échantillon de 35 000 élèves des collèges publics et privés ainsi que de leurs parents comporte beaucoup de similitudes avec le questionnaire cité plus haut. Ne serait-il pas nécessaire là aussi de retirer cette enquête et son caractère obligatoire et d'engager, très rapidement, un débat et une consultation, demandés notamment par les associations de parents d'élèves ainsi que les syndicats enseignants, sur les enquêtes et le fichage des enfants (Base Élèves et tout fichier informatisé partagé)?

Réponse du Ministère de l'éducation nationale
publiée dans le JO Sénat
du 11/09/2008
L'évaluation des acquis des élèves de CM2 en maîtrise de la langue et du langage fait partie du cycle des évaluations bilans disciplinaires conduites chaque année par la DEPP suite aux recommandations du Haut Conseil de l'évaluation de l'école dans son avis n° 2 de juin 2001. Elles sont destinées à éclairer les responsables de la politique pédagogique sur l'état des acquis des élèves à la fin de l'école primaire. Il était prévu de les accompagner de questionnaires dits « de contexte » dont l'objectif était d'apporter des éléments d'interprétation vis-à-vis des résultats observés. Dans un souci d'apaisement, le ministre de l'éducation nationale a été amené à retirer ce questionnaire afin de répondre aux craintes exprimées par une partie de la communauté scolaire. Le panel d'élèves du second degré est un échantillon de 35 000 élèves entrés pour la première fois en 6e en septembre 2007 dans un établissement public ou privé de France métropolitaine ou de département d'outre-mer. C'est le septième panel d'élèves mis en place par la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance depuis 1973. L'objectif est de suivre les situations scolaires des élèves au fil des années. Tous les panels d'élèves de la direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance sont des enquêtes obligatoires. Cette mesure est indispensable pour s'assurer d'une bonne participation des établissements. Elle permet aussi de préserver la représentativité de l'échantillon, une enquête basée sur le volontariat risquant de toucher en priorité les familles les plus satisfaites du système éducatif. La direction de l'évaluation, de la prospective et de la performance a reçu le 29 mai dernier des représentants des bureaux nationaux du Syndicat national des enseignements du second degré (SNES), de la Ligue des droits de l'homme (LDH) et de la Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE). Toutes les organisations présentes ont indiqué leur attachement à ce type d'enquête et leur souhait que le panel 2007 se poursuive.

Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •