Défense de la langue française   

Étrangers
(élèves - intégration - francophonie)

43206. - 13 mars 2000. - M. Léonce Deprez demande à M. le ministre de l'Éducation nationale, de la recherche et de la technologie de lui préciser la suite qu'il envisage de réserver à la proposition du Haut Conseil de la francophonie, présidé par le président de la République, tendant à « faire de la francophonie un vecteur privilégié d'intégration des immigrés, dans les écoles ».

Réponse. - L'intégration des immigrés à l'école s'inscrit dans le cadre des fondements de l'école républicaine visant à faire partager à l'ensemble des élèves des principes et les valeurs communes à tous les enfants de la République. En particulier l'éducation à la citoyenneté favorise l'apprentissage de la civilité démocratique, du respect de l'autre et de ses identités ainsi que de la solidarité. La francophonie représente l'une des dimensions de cette recherche d'intégration dans toutes ses composantes.

Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •