Défense de la langue française   

Ouragan Katrina

Question écrite n° 23229 de M. Louis Duvernois
- publiée dans le JO Sénat
du 18/05/2006 -
M. Louis Duvernois appelle l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur l'engagement financier pris par la France après le passage de l'ouragan Katrina en Louisiane, État avec lequel nous avons développé une coopération bilatérale tant éducative que culturelle. Il lui demande de bien vouloir préciser le montant des crédits ainsi engagés en octobre 2005 et mars 2006 et leurs critères d'affectation. Il le remercie de lui faire savoir si la nomination d'un directeur à l'Alliance française de la Nouvelle-Orléans est toujours prévue pour la rentrée 2006.

Réponse du Ministère des affaires étrangères
- publiée dans le JO Sénat
du 06/07/2006 -
1. Suite aux catastrophes provoquées par les ouragans Katrina et Rita, le ministère des affaires étrangères a créé en octobre 2005 un fonds de soutien pour les écoles de Louisiane dans le cadre de la fondation FACE (French American Cultural Exchange), réunissant contributions françaises et américaines, publiques et privées. Un comité d'experts franco-américain s'est réuni en décembre 2005 puis, à nouveau, en mars 2006 pour affecter les crédits suivants : décembre 2005, première tranche de 337 800 dollars (dont 120 000 dollars versés par la DGCID et 132 000 dollars versés par 1'AEFE) affectés aux bénéficiaires suivants : école Audubon, École bilingue, International School of Louisiana, et à vingt-cinq écoles d'immersion louisianaises (aide forfaitaire de 100 dollars par élève inscrit). Mars 2006, deuxième tranche de 166 452 dollars répartis entre dix projets, parmi lesquels : école Audubon : création d'un programme d'été de rattrapage et d'une salle de motricité pour la section maternelle ; Cité des arts : développement d'un programme d'immersion en vue de favoriser l'insertion professionnelle des jeunes bilingues ; Edward Hynes Elementary School : reconstitution de la bibliothèque. Le comité des experts est convenu des critères suivants pour l'attribution des aides : responsabilité et transparence, les fonds attribués devront être employés exclusivement au bénéfice de programmes liés à l'enseignement du français et faire l'objet de comptes rendus détaillés quant à leur utilisation ; affectation des aides : l'aide attribuée devra porter en priorité sur des achats de matériels et équipements pédagogiques liés à l'enseignement de la langue française et correspondant aux besoins concrets des enseignants et des élèves (manuels, livres, logiciels, équipements informatiques, etc.) ; phasage : en fonction de leur montant global, les sommes allouées pourront être versées en plusieurs étapes, au vu de l'utilisation des tranches précédentes. Le comité des experts se réunira à nouveau à la rentrée pour examiner une nouvelle série de projets. Par ailleurs, le ministère des affaires étrangères a lancé un programme de soutien aux musiciens de Louisiane, également mis en oeuvre dans le cadre de la Fondation FACE (French American Cultural Exchange). Le programme a été doté de 50 000 dollars (dont 30 000 issus de la programmation 2005 du service culturel, et qui ont été dépensés). En partenariat avec d'autres acteurs (mairie de Paris, ministère de la culture), il a permis d'accueillir des musiciens louisianais en résidence à Paris et en région et de soutenir l'organisation en France de Master classes et de concerts, notamment dans le cadre de festivals2. S'agissant de la nomination d'un directeur détaché auprès de l'Alliance française de La Nouvelle-Orléans, le service culturel de l'ambassade de France aux Etats-Unis a proposé l'affectation à compter de septembre 2006, et pour deux années, d'un directeur chargé en priorité du développement de l'école de langue de cette Alliance. Ce projet constitue une priorité pour le service culturel, compte tenu de l'état préoccupant de cette Alliance, dont l'activité est aujourd'hui quasiment arrêtée. Le service culturel a identifié et proposé un candidat. Cette proposition sera examinée par le département dans le cadre du rendez-vous de mi-gestion de juin.

Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •