Défense de la langue française   

culture et communication
commissions de terminologie et de néologie. Missions. Bilan

55480. - 18 janvier 2005. M. Bruno Bourg-Broc. Par sa circulaire du 14 février 2003 relative à l'emploi de la langue française, le Premier ministre a engagé les membres du Gouvernement à favoriser l'activité des commissions de terminologie et de néologie placées sous leur autorité. M. Bruno Bourg-Broc demande à M. le ministre de la culture et de la communication comment il s'est acquitté de cette mission en ce qui concerne la commission spécialisée de terminologie et de néologie de la culture et de la communication.

Réponse publiée au JO le : 01/03/2005 : L'honorable parlementaire a bien voulu attirer l'attention du ministre de la culture et de la communication sur l'activité de la commission spécialisée de terminologie et de néologie de la culture. Depuis la nomination en mars 2002 de son nouveau président, M. Jean-Pierre de Beaumarchais, la commission de la culture a été réorganisée. De nouvelles personnalités qualifiées, notamment du monde de la presse et de l'audiovisuel, ont été nommées et deux groupes de travail ont été créés, l'un traite du vocabulaire du patrimoine, l'autre du vocabulaire de l'audiovisuel. D'autre part à la même date, le ministère de la culture a nommé un nouveau haut fonctionnaire de terminologie qui, par le biais d'une rubrique hebdomadaire sur l'intranet, sensibilise les agents du ministère à la nécessité d'employer les termes adéquats lorsqu'ils rédigent. La commission de la culture a donc recommencé à fonctionner comme le prouve la publication au Journal officiel du 18 janvier 2005 d'une liste de 39 termes du vocabulaire de l'audiovisuel. Le groupe de travail du patrimoine et de la création contemporaine a, pour sa part, proposé 20 termes que la commission de la culture a présentés récemment à l'examen de la commission générale de terminologie.

Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •