Défense de la langue française   

Création de l'école supérieure d'économie de Paris.

Question écrite n° 00221 de M. Jacques Legendre
publiée dans le JO Sénat
du 05/07/2007
M. Jacques Legendre souligne à M. le Premier ministre que la presse s'est, à juste titre, réjouie de la création de l'école d'économie de Paris. Il lui demande quelle action il envisage pour éviter que ce futur fleuron de l'université et de la recherche françaises ne soit bientôt connu que sous la traduction anglaise de son nom "Paris School of Economics". Il existe certes une très célèbre "London School of Economics" dont le nom est tout naturellement exprimé en anglais mais ce n'est pas en se dénommant dans la langue de l'autre et en signant ainsi a priori, une reconnaissance d'infériorité linguistique, que pourra s'affirmer l'école d'économie de Paris.

Transmise au Secrétariat d'État chargé de la coopération et de la francophonie
Réponse du Secrétariat d'État chargé de la coopération et de la francophonie
publiée dans le JO Sénat du 04/10/2007 -
La francophonie est l'un des dossiers majeurs du ministère des affaires étrangères et européennes, et la défense de la langue française, comme outil de communication à privilégier, est constamment rappelée dans les enceintes nationales et internationales. Concernant la décision de l'École d'économie de Paris d'axer une part de sa communication en langue anglaise, celle-ci s'inscrit dans sa stratégie à l'international où l'anglais est, on le constate quotidiennement, mais il s'agit là de la réalité du marché, prédominant. La fondation École d'économie de Paris, inaugurée en février 2007, fédère sous un label commun onze institutions scientifiques de renom (Polytechnique, CNRS, ENS Ulm, entre autres) et trois grands partenaires privés (AXA Assurance, American Foundation for the Paris School of Economics, EXANE Investissements financiers). L'École d'économie de Paris a pour ambition de former des étudiants internationaux qui auront vocation à occuper des fonctions de premier rang au sein des organismes internationaux tels que l'ONU, le Fonds monétaire international (FMI), la Banque mondiale, tous organismes où l'usage de la langue anglaise est prédominant, quoique n'excluant pas le français. Si l'École d'économie de Paris a, en effet, choisi pour sa communication à l'international de se présenter sous sa traduction anglaise Paris School of Economics, c'est pour, immédiatement, être reconnue comme un établissement de même niveau académique que la célèbre London School of Economics et ses homologues anglo-saxonnes. La discipline, même si l'on peut le déplorer, est très largement dominée par l'anglais, langue véhiculaire désormais incontestée dans le domaine des sciences économiques. Les publications internationales de poids sont quasi exclusivement dans cette langue. En revanche, et c'est sans doute cet aspect qu'il convient de retenir, l'École d'économie de Paris, qui vise à être dans quelques années l'un des tout premiers pôles mondiaux de l'économie, de la sociologie, de l'analyse des politiques publiques et de la démographie, parviendra à contrebalancer l'hégémonie anglo-saxonne en dispensant des formations et en organisant des séminaires où l'approche française sera très largement mise en avant.

Retour sommaire
• Siège administratif : 222, avenue de Versailles 75016 Paris •